0   Commentaires
Portrait
Appartient au dossier :

Christian Dior : 1905-1957

Portrait de Christian Dior
Portrait de Christian Dior, fourni aimablement par la Maison Christian Dior (Domaine public)
"La couture est avant tout un mariage entre la forme et le tissu. Une robe bien coupée est une robe peu coupée, c'est un des secrets majeurs de la couture"
Christian Dior

Christian Dior 

Christian Dior est né en 1905 à Granville au sein d'une famille aisée qui, dès 1910, s’installe à Paris. Ses parents souhaitent qu'il suive une carrière diplomatique. En 1923, Christian Dior s’inscrit à l’Ecole des sciences politiques, qu’il quitte sans regret ni diplôme trois ans plus tard. Avec Jacques Bonjean, marchand d’art et collectionneur, Christian Dior ouvre une galerie d’art. En devenant galeriste, il entre directement en contact avec les artistes, les écrivains, les musiciens de son époque, comme Picasso, Dalí, Giacometti, Jean Cocteau, Paul Eluard, Francis Poulenc. En 1934, cinq ans après le krach de Wall Street, Christian Dior est contraint de fermer sa boutique. Grâce à la générosité de ses amis et à la vente de ses collections, Christian Dior vivra pendant dix ans avant d’entrer dans l’univers de la mode sans transition. Le domaine du vêtement et du tissu ne lui est pas totalement inconnu puisqu’il passe une enfance heureuse et parfumée en compagnie de son élégante mère et de ses employées de maison : Le crépuscule s’étirait, la nuit tombait, et je m’attardais, oublieux de mes livres, de mon frère, regardant les femmes manier l’aiguille autour de la lampe à pétrole. Possédant un excellent coup de crayon et des notions d’architecture, Christian Dior dessine des chapeaux pour les proposer à des modistes, Claude Saint Cyr ou Madame Agnès, et des robes pour Nina Ricci ou Balenciaga. Il entre ensuite chez Robert Piguet, grand couturier des années 1930, puis chez Lucien Lelong, grand couturier des années 1940.
 
L'année 1945 est déterminante. Il rencontre l'industriel du textile Marcel Boussac, qui l’aide à créer une maison de couture à son nom. Conscient du talent de Christian Dior, Marcel Boussac accepte aussitôt de le financer. Christian Dior choisit d’installer sa maison au 30 avenue Montaigne, centre névralgique du luxe à Paris en 1946. Avec la complicité de Victor Grandpierre, décorateur, et de Christian Bérard, artiste, Christian Dior habille sa boutique de style néo-Louis XVI. Pour diriger sa maison, Christian Dior s’entoure d’un personnel féminin possédant des compétences très sûres en matière de gestion, de conseil et de communication.
 

Christian Dior en images 

Avec un sens aigu de la communication, Christian Dior soigne sa publicité pour se faire connaître du plus grand nombre, aussi bien en France qu'à l'étranger. Le public féminin voire masculin peut admirer ses créations dans des revues de mode haut de gamme ou populaires.

La photographie 

Depuis leur première présentation en 1947 jusqu’à nos jours, les modèles de Christian Dior n’ont jamais cessé d’éblouir et de fasciner. Des photographes célèbres vont les immortaliser et les faire connaître à travers le monde par voie de publicités et de revues de mode comme Vogue, Harper’s Bazaar, Vanity Fair, Elle, Marie-Claire, L’Officiel, Jardin des modes...
Avant l’apparition de la photographie, ce sont les peintres qui s’attachent à rendre la précision des toilettes, des tissus, des motifs, des coloris dans les portraits. RubensVan DyckElisabeth Vigée-LebrunFranz-Xaver Winterhalter et bien d’autres encore rehaussent la beauté des vêtements grâce à leur subtile palette.
Couvertures de Vogue par Cecil Beaton
 Couvertures de Vogue par Cecil Beaton
Avec la photographie, la représentation des vêtements va prendre une tournure nouvelle. La photographie fait apparaître d’une manière très précise l’aspect et la texture des vêtements paraissant dans des revues comme Modes et Travaux. Ceci permet aux couturières de copier ces modèles et de les coudre pour leur propre garde-robe. Dans le cas des grands couturiers, les toilettes vont être sublimées par la savante mise en scène de photographes de renom à la manière des peintres du passé. Willy MaywaldHenry ClarkeRichard AvedonCecil BeatonErwin BlumenfeldLouise Dalh-Wolfe, etc. photographient avec art les plus belles créations Dior portées par des mannequins, DovimaLisa FonssagrivesSuzy ParkerVictoire, des stars, Olivia de HavillandMarlène DietrichElizabeth TaylorMichèle Morgan, ou des têtes (plus ou moins) couronnées, Grace de MonacoFarah Diba, la Duchesse de WindsorFrancine Weisweiller. Publiées dans de luxueux magazines, les photographies de ces toilettes séduisent la clientèle aisée et font également "rêver les chaumières". Ces images, réalisées en studio ou dans des décors naturels, réhaussent le romantisme de la haute couture de Dior et subjuguent les femmes de toutes classes sociales.

  
Les croquis 

Publicité d'un rouge à lèvre Dior par René Gruau
Sans hésiter le rouge baiser, Croquis de René Gruau pour Dior © René Gruau sarl, avec l'aimable autorisation du Musée des arts décoratifs, Paris.

Pour ses campagnes publicitaires, Christian Dior fait appel à un illustrateur de mode réputé : René Gruau. Celui-ci dessine des robes, des accessoires, de la lingerie, des parfums dont Miss Dior en 1947, Diorissimo en 1956 et le rouge à lèvres Rouge Baiser en 1949. Très reconnaissables, les croquis de Gruau ajoutent à l'identité visuelle de la Maison Dior. Parmi les illustrateurs qui ont collaboré avec Dior, on compte : Christian Bérard, Eric, René Bouché pour Vogue.

 

 
 La quintessence de Dior ou Comment Christian Dior envisageait la Haute Couture,
un documentaire de Henri A. Lavorel proposé par Elle
 
Auteur :
Appartient au dossier :

Tags :
mode
arts décoratifs
20e siècle
21e siècle
Paris et Ile-de-France
Captcha: