0   Commentaires
Image
Appartient au dossier :
Publié le

Coder le monde 1/5 : Life and Death of an Algorithm par le collectif Troika

Life and Death of an Algorithm par le collectif Troika
Collection Centre Pompidou
La première image de notre série représente une œuvre composée de 21 542 dés blancs, intitulée Life and Death of an Algorithm, réalisée en 2017 par le collectif d’artistes basé à Londres, Troika.

Résolument prospectif, Mutations / Créations est le laboratoire annuel de la création et de l’innovation au Centre Pompidou. Il réunit tous les protagonistes qui interrogent notre quotidien irrigué par les logiques numériques : des artistes, des ingénieurs, des scientifiques et des entrepreneurs.
Après une première édition en 2017 dédiée aux modes de conception et de fabrication liées à l’impression 3D, cette deuxième édition revient sur l'histoire du code numérique et la manière dont les artistes s’en sont emparés depuis les années 1960, date à laquelle l'ordinateur devient accessible au grand public. Au croisement des disciplines, l’exposition collective Coder le  monde convoque ainsi les arts visuels, la musique, l’architecture, le design et la danse.

Nous vous proposons de découvrir quelques-unes des œuvres exposées jusqu’au 27 août 2018 dans le cadre de cet événement.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Formé en 2003 par les Allemands Eva Rucki et Conny Freyer et le Français Sébastien Noel, le collectif Troika explore à travers différents médiums la question de l’humain à l’ère du numérique. Une première version de Life and Death of an Algorithm est produite en 2016. Cette œuvre est constituée de 21 500 dés colorés dont le motif géométrique correspond à la trame générée par un ordinateur programmé en mode binaire. La trajectoire suivie par l’algorithme répond ainsi à des lois précises, fruits d’un déterminisme, mais également d’une forme de hasard, car les algorithmes fonctionnent de manière autonome. Cette pièce s’inscrit dans la continuité des recherches menées dans deux autres œuvres du collectif : Hierophany en 2013 et Calculating the Universe en 2014.
Pour l’exposition Coder le monde en juin 2018, Troika produit une nouvelle version de Life and Death of an Algorithm en noir et blanc. Écho à Mallarmé et son coup de dés, elle rend hommage au hasard et célèbre les potentialités plastiques offertes par le calcul computationnel.

Camille Lenglois
Commissaire d'exposition



Plus d'informations sur l'exposition Coder le monde
Découvrir le collectif Troika
Captcha: