0   Commentaires
Image
Publié le

Le jardin médiéval : les jardins du prieuré Notre-Dame d’Orsan

Photographie des jardins du prieuré d'Orsan
Jardins du prieuré d'Orsan, par Esther Westerveld [CC BY 2.0] via Flick'r, 2011
Tags :
jardin
De la symétrie du jardin à la française au jardin romantique, du jardin clos au jardin partagé, nous vous proposons cet été de partir à la découverte de ces différents lieux de verdure, autant de déambulations à travers le monde et le temps.
Pour définir le jardin médiéval, le mieux est sans doute d’écouter ce qu’en disait le moine Walafrid Strabon dans son Liber de cultura hortorum datant de 827 : “un jardin symbolique, utilitaire et méditatif, qui apaise conjointement le corps et l'âme et nous vante l'amour du jardinage.” Rectiligne et clos, le jardin médiéval se présente en effet comme un savant mélange d’espaces de cultures, qui se lit à plusieurs niveaux : botanique, historique et métaphysique. Très souvent organisé selon un axe qui décrit une croix symbolique, le jardin est composite et peut se diviser en plusieurs entités. C’est notamment le cas des jardins monastiques, qui permettaient de répondre à la fois aux besoins terrestres (potagers, vergers, plantes médicinales) et spirituels (espaces de verdure et de méditation). Parfaitement équilibré, ce jardin forme une image du Paradis, s’articulant autour de motifs carrés (la terre) et circulaires (la voute céleste du divin). En son centre, la fontaine circulaire vient irriguer le jardin d'Eden et symbolise les quatre fleuves du Paradis qui indiquent les quatre points cardinaux. Le jardin est ainsi ce lieu initiatique et ordonné, où le promeneur cherche l’élévation de l’âme.

D'inspiration monastique médiévale, les jardins du prieuré Notre-Dame d’Orsan nous permettent aujourd’hui de découvrir et de déambuler dans ces cloîtres de verdure. Conçus par deux architectes, Sonia Lesot et Patrice Taravella, ils sont une parfaite évocation des jardins de l'origine du prieuré, où se mêlent intimement l’utilitaire et la symbolique du Moyen Âge.

Auteur :
Captcha: