0   Commentaires
Publié le

Les Arrivants : Caroline

Portrait de Caroline
Les arrivants © Happiness Distribution
Du 9 au 27 novembre 2017, la Bibliothèque publique d’information consacre une rétrospective à Claudine Bories et Patrice Chagnard. Leur cinéma, social et engagé, raconte les histoires des sans voix et des invisibles. Dans Les Arrivants, Claudine Bories et Patrice Chagnard ont filmé pendant quatre mois le quotidien de la Coordination pour l’Accueil des Familles Demandeuses d’Asile (CAFDA), où des travailleurs sociaux reçoivent chaque jour des migrants du monde entier. Dans cette série iconographique, les deux cinéastes commentent certains moments du film et se souviennent des personnes qu'ils ont rencontrées.
Dans quelques instants, Caroline (à droite dans l’image) va "péter les plombs".
Ça lui arrive constamment et elle n’est pas la seule assistante sociale à qui ça arrive. Là, c’est une association qui la persécute au téléphone : "Pourquoi vous n’avez pas pris cette famille ? Vous n’avez pas le droit !"

Caroline a vingt-trois ans. C’est son premier boulot et elle l’a choisi. Mais ce qu’on lui demande de faire est impossible. Elle se sent prise au piège dans un système proprement schizophrène qui affiche une volonté d’accueil et dans le même temps, à travers tout un arsenal de mesures administratives et financières, pratique toutes les formes de rejet imaginables. Un système qui rend fou.

Dans le film, le personnage de Caroline est emblématique de ce malaise.
Au début, son agressivité à l’égard de certains arrivants nous a déconcertés… Ce n’était certes pas une assistante sociale exemplaire.
Mais au final, c’est précisément ça qui nous a touchés : elle est comme elle est, elle nous laisse voir ses fragilités, ses défauts. Et puis, les arrivants ne sont pas exemplaires eux non plus…

D’un côté comme de l’autre du fameux "comptoir", nos personnages se révèlent ainsi, peu à peu. Ils se découvrent dans toute leur humanité. Il n’y a plus les "bons" d’un côté et les "méchants" de l’autre. Grâce à ça, les choses nous apparaissent un peu moins stéréotypées, un peu plus vraies.
C’est cela qui nous importe.


En savoir plus :
La rétrospective Claudine Bories et Patrice Chagnard au Centre Pompidou.
L'interview de Claudine Bories et Patrice Chagnard dans notre magazine.
Le dossier pédagogique du film Les Arrivants.
 
Auteur :
Captcha: