0   Commentaires
Publié le

Les Arrivants : la famille Mulugheta

Portrait de la famille Mulugheta
Les arrivants © Happiness Distribution
Du 9 au 27 novembre 2017, la Bibliothèque publique d’information consacre une rétrospective à Claudine Bories et Patrice Chagnard. Leur cinéma, social et engagé, raconte les histoires des sans voix et des invisibles. Dans Les Arrivants, Claudine Bories et Patrice Chagnard ont filmé pendant quatre mois le quotidien de la Coordination pour l’Accueil des Familles Demandeuses d’Asile (CAFDA), où des travailleurs sociaux reçoivent chaque jour des migrants du monde entier. Dans cette série iconographique, les deux cinéastes commentent certains moments du film et se souviennent des personnes qu'ils ont rencontrées.
On a bien cru que l’enfant allait mourir. Sa mère n’avait plus de lait, car elle ne mangeait pas assez, et l’enfant refusait toute autre nourriture que le lait maternel.

Un médecin de Médecins du monde qui tient une permanence à la CAFDA, nous avait dit : "Si dans votre film, vous pouviez parler de la sous-alimentation des étrangers… Ils ne mangent pas à leur faim, surtout les enfants."
On n’a pas eu à chercher.

La CAFDA n’a pas les moyens de nourrir les familles qu’elle accueille au nom du gouvernement français. Elle leur fournit un colis par semaine (don de la Banque Alimentaire). Mais dans ce colis, à part les raviolis-panzani que les musulmans et les hindous jettent immédiatement, il n’y a que des denrées à cuire. Et dans les hôtels où les demandeurs d’asile sont logés, la plupart du temps, il n’y a pas de quoi cuisiner.

C’est ce qui arrive aux Mulugheta. Il y a bien les Restos du Cœur, mais leur hôtel est en banlieue (cinq zones de RER), ils n’ont qu’une carte orange pour deux et Madame est trop épuisée pour faire seule le trajet.

Ce qui nous a touchés dans la réalité de ces femmes et de ces hommes réside beaucoup plus dans ces situations que dans leurs histoires, si dures soient-elles. Car leurs histoires ne nous sont que racontées. Ce qu’ils vivent, nous en sommes témoins. C’est ici et maintenant.

Un an après le tournage de cette séquence, nous avons revu la famille Mulugheta. Le nourrisson sous-alimenté était devenu une petite fille en pleine forme.
Il suffit parfois de peu de chose pour que la vie l’emporte.


En savoir plus :
La rétrospective Claudine Bories et Patrice Chagnard au Centre Pompidou.
L'interview de Claudine Bories et Patrice Chagnard dans notre magazine.
Le dossier pédagogique du film Les Arrivants.
Auteur :
Captcha: