Publié le
17/07/2017
Vidéo
Appartient au dossier :

Treize minutes : L'engagement et le travail

Claude Didry est sociologue et directeur de recherche au CNRS au Centre Maurice Halbwachs. Invité à s'exprimer en 13 minutes sur le thème de l'engagement, il interroge le lien d'engagement d'un employé pour son entreprise suggéré par l'expression "l'entreprise engage M...".

Le travail : une forme passive de l’engagement ?

On dit fréquemment d’un travailleur qu’il est engagé par une entreprise, un employeur ou une administration. Le contrat de travail se rapproche donc d’un contrat d’engagement. Cette forme passive de l’engagement pour le salarié, dans l’expression courante « l’entreprise X engage Madame ou Monsieur Y », ne traduit-elle pas une certaine spécificité de l’engagement en matière de travail ? On pourrait le penser, car des militaires, des militants, des époux, on dit qu’ils s’engagent, respectivement dans l’armée, pour une cause, ou pour son conjoint. Les militaires et les militants (parfois) s’engagent au péril de leur vie, les salariés engagés par une entreprise espèrent gagner la leur. Mais le contrat de travail ne se réduit pas à un contrat d’engagement, il implique une activité du salarié, qui loin d’être passive, repose sur une capacité d’initiative et une forme de solidarité avec des collègues.

"Treize minutes" est un format original de rencontres transdisciplinaires. Retrouvez l'enregistrement de l'intégralité de cette rencontre.

Auteur :