Sélection

Cartographies du coronavirus Covid-19

Depuis le début de l’épidémie, les médias proposent de nombreuses cartes du coronavirus Covid-19 montrant son origine, sa diffusion et ses conséquences à travers le monde. Les sources qu’ils exploitent sont multiples : chiffres de l’OMS, statistiques des ministères de la Santé, des centres de prévention, collecte de données d’opérateurs... 

Pour vous y retrouver dans ce foisonnement, nous vous proposons une sélection d’articles sur les enjeux de cette visualisation spatiale ainsi qu’un choix de cartographies de l’évolution du virus en temps réel.
Les représentations spatiales de l’épidémie de Covid-19 donnent la sensation de reprendre le contrôle d'une réalité qui nous échappe, explique l’article « Coronavirus, y es-tu ? » sur le blog Géographie en mouvement de Libération. Encore faut-il que cette cartographie soit bien réalisée.

L’article qui analyse les nombreuses cartographies du Covid-19 de la manière la plus approfondie est celui du blog Cartographie(s) numérique(s), « La cartographie des épidémies entre peur de la contagion et efforts de prévention. Exemple à travers la diffusion du coronavirus ». Il propose une lecture critique de la cartographie du coronavirus et plus globalement de la cartographie des épidémies à l’heure de la mondialisation. Il met en garde contre des représentations cartographiques qui peuvent être déformées, anxiogènes ou simplistes en comparant plusieurs types de cartes. Le traitement cartographique des phénomènes doit éviter de nombreux écueils pour ne pas devenir des mapfails, l'équivalent des fake news en cartographie : aplats mal construits, choix de couleurs inappropriés ou non explicités, mauvaise interprétation des modèles de diffusion, utilisation d’outils de cartographie numérique sans maîtrise de la sémiologie graphique, production de cartes fantasmées…

L’article du blog Neocarto « Le coronavirus, sur ses webmaps et ses graphes » met lui aussi l’accent sur une production pléthorique de cartes sur l’épidémie actuelle, des cartes d’apparence et de niveau informationnel variés. 
Deux critiques sont formulées sur la figure carto-numérique du coronavirus en plus du caractère effrayant de certains affichages :
  • les données utilisées sont lacunaires et non consolidées ;
  • les auteurs de ces cartes sont souvent des designers d’informations qui produisent du contenu visuel et non des scientifiques qui produisent une information illustrant les résultats d’observations ou d’analyses. La plateforme Nextstrain est décrite, elle, comme une carte scientifique de référence.
Neocarto propose par ailleurs sa propre série cartographique à partir des données départementales des hôpitaux mises en ligne sur data.gouv, le portail français de l’open data. Les choix méthodologiques y sont explicités, nous montrant le travail du cartographe. Nous vous proposons ci-dessous quelques ressources cartographiques complémentaires.