Article
Appartient au dossier :

Berlin : 20 ans après la chute du mur

20 ans après, peut-on vraiment parler d'unité Allemande ? En a-t-on vraiment fini avec les murs ?
/files/live/sites/Balises/files/Images/Histoire/Potsdamerplatz%20par%20voodoo2me.jpg

Berlin : réunification ou unification ?

Trace du mur (photo eludunet, Flickr)
En 1972, était promulguée la Convention nationale en RDA, consacrant de façon officielle  la création de deux Etats distincts et donc de deux nationalités. Pour autant, existait-il deux identités nationales ?  Quarante années de séparation ont contribué de part et d’autre du mur à élaborer deux conceptions de l’identité allemande.  La réunification a provoqué un mouvement de population vers la riche Allemagne de l’Ouest  et produit la nouvelle catégorie des immigrés de l’intérieur (übersidler). De 1989 à 1990, près de 400 000 allemands de l’Est ont émigré en RFA.

Le 19 juin 1991, Berlin devient la capitale de l’Allemagne réunifiée. Une nouvelle Allemagne est née.
Dans Berlin unifié, le passant  peut découvrir à travers la ville les traces encore visibles de cette ancienne séparation.

En 2001, l'ethnologue Marc Augé relate dans son article "La frontière ineffaçable, Un ethnologue sur les traces du mur de Berlin" lors d'un parcours dans Berlin, la difficile et lente  "cicatrisation"  à l'oeuvre après la réunification des deux allemagnes.
 

A Berlin le mur a disparu, mais ailleurs...  

Il Muro, Jenin, Palestine (photo tr3regine, Flickr)

L’enfant  né en 1989 en Allemagne de l’Est  est désormais adulte aujourd’hui. Il a depuis au moins gagné en droit la liberté de circuler de part et d’autre du mur disparu. Pour autant, tous les enfants nés après 1989 n’ont pas eu cette chance. D’autres  murs ont surgi ailleurs, contrariant les déplacements et les échanges.
Notamment au Mexique, à Ceuta, ou en Palestine.
 
Mur de Ceuta 2005 (dunmurlautre.net, Flickr)



En Europe, les accords de Schengen ont abrogé les frontières pour les citoyens européens mais renforcé les frontières et restreint les conditions d’accès aux non-européens.

De façon paradoxale, 20 après, le  monde est transformé par la vitesse de la circulation des informations où les distances semblent s’abolir, mais simultanément, la circulation des corps reste entravée par une multitude de nouvelles restrictions d’accès d’ordre juridique, politique, sociale, ou économique formant autant de nouveaux murs. 

Merci pour ces reporatges très intéressants sur l'histoire du mur de Berlin.

Raymond75 : 16/08/2017 21:52
Captcha: