Les enquêtes sur le terrain de la Bpi

En plus de des enquêtes barométriques de fréquentation et parallèlement aux programmes de recherche nationaux menés annuellement pour le développement des connaissances interprofessionnelles sur le livre, la lecture et l’évolution des usages dans les bibliothèques, le service Études et recherche réalise d’autres types d’études sur le terrain de la Bpi.

Sondages, analyse de données statistiques, entretiens individuels ou collectifs, observation, sont les méthodes les plus fréquemment employées dans le cadre de ces travaux, qui portent sur la composition des publics, l’usage de collections spécifiques ou encore la fréquentation d’espaces dédiés.

Enquêtes récentes

Le public de l'opération 15mn Chrono

L’opération 15 mn Chrono s’inscrit dans la volonté d’établir une passerelle la plus directe et la plus praticable possible entre les usagers de la bibliothèque et les oeuvres du Musée : quels sont ceux qui ont saisi l’occasion ? Pourquoi ? Quels effets cette visite a-t-elle eue sur eux, sur leurs représentations ? Accéder à l'étude.

Lycéens-réviseurs à la Bpi : données 2016

Depuis 2010, la Bpi met en place un dispositif-bac destiné à accueillir les lycéens en période de révision du baccalauréat. En 2016, une étude au double volet, quantatif et qualitatif, a été menée. Acccéder aux résultats.

 

 


Travaux collectifs en cours

Les Ateliers Internet, entre injonctions sociales et constructions individuelles
 

Ouvrage collectif dirigé par Agnès Camus-Vigué et Pascal Plantard

Il est presque impossible aujourd’hui de trouver du travail, de s’inscrire à l’université, ou de faire des démarches administratives sans disposer d’une adresse électronique ou faire usage des réseaux sociaux et des moteurs de recherche sur le web. Les bibliothèques se sont rapidement positionnées pour accompagner ce tournant numérique en ouvrant des ateliers d’initiation à l’informatique, à l’internet puis au numérique. Dans cet ouvrage, un collectif de chercheurs (sciences de l’éducation, sciences politiques,  sociologie, anthropologie, etc.) et de bibliothécaires (lecture publique notamment)  reviennent sur l’expérience des « ateliers internet » et analysent l’apport spécifique des bibliothèques en France et à l’étranger dans la construction d’une culture numérique. Au-delà du thème de la fracture numérique, qui imposerait une ligne de partage entre les citoyens connectés et les autres, ces auteurs  indiquent que les lignes de rupture sont plurielles ; les usagers qui prennent le chemin des « ateliers internet » cherchent tout à la fois à faire face aux injonctions sociales de la société de l’information, à acquérir des savoir-faire qu’ils considèrent comme nécessaires mais aussi à se ressaisir comme individu compétent, intégré, reconnu. Ces ateliers en bibliothèque constituent des tiers-lieux essentiels, au cœur de la cité, où peut s’opérer une transition numérique entre des façons d’apprendre, de communiquer, de travailler, de se lier à l’autre et de faire société. 

À paraître en 2017 aux éditions de la Bpi

 

Conventions de recherche 2016-2017

Service Etudes et recherche de la Bpi et ParisTech pour le développement de collaborations et d’échanges scientifiques liés au domaine de l’étude des logs de navigation. Responsables scientifiques : Dana Diminescu et Pierre Senelart

Service Etudes et recherche de la Bpi et Little Big Men pour une enquête préalable sur les intellectuels précaires en bibliothèque. Responsables scientifiques : Joëlle Le Marec et Pierre Lamarque