3   Commentaires
Bibliographie

Littérature et homosexualité

L’homosexualité est un sujet resté longtemps tabou, évoqué à mots couverts par des auteurs comme ColetteRoland Barthes ou Proust. Même si elle reste aujourd’hui encore assez peu représentée dans la littérature, les premiers personnages homosexuels présentés de manière positive sont apparus à la fin du 19e siècle. Depuis, des œuvres importantes ont mis en avant les différents visages de l’homosexualité, et célébré l’énergie des communautés homosexuelles du monde entier. A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, ce 17 mai 2017, nous vous proposons une sélection de textes incontournables qui ont contribué à faire évoluer le regard de la société sur l’homosexualité.  

[Suite du message précédent] Certaines romancières connues aujourd'hui pour leur homosexualité ou leur bisexualité sont d'ailleurs très discrètes dans leurs œuvres à ce sujet, au moment où des auteurs comme Gide, Cocteau puis Genet et d'autres commencent à l'évoquer. On pense à Colette, Willa Cather, Marguerite Yourcenar, Virginia Wolf et Vita Sackville-West... La difficulté était d'autant plus grande que nous avons préféré privilégier des ouvrages écrits par des concerné.e.s, auteur.e.s homosexuelles et homosexuels. Cependant, nous aurions sans doute dû poursuivre nos efforts dans cette direction, et peut-être aurions-nous pu en effet repérer d'autres textes significatifs, par leur qualité littéraire ou leur retentissement, pour la seconde moitié du 20e siècle et le début du nôtre afin de rendre notre sélection plus inclusive. N'hésitez pas à nous proposer vos suggestions ! [2/2]

Cyril Tavan : 18/05/2017 18:15

Bonjour Nam et merci pour vos encouragements et vos remarques, Nous avions effectivement en tête, au moment de réaliser cette sélection, vos préoccupations quant à l'équité des représentations, et nous voulions nous efforcer de refléter la plus grande diversité. Malheureusement, il nous a semblé au cours de nos recherches que la parole n'avait pas été prise de la même manière par les auteures homosexuelles que par les hommes - qui sont déjà, quel que soit le sujet, plus nombreux dans l'histoire littéraire comme vous le soulignez... Cela paraît manifeste particulièrement dans la première moitié du vingtième siècle : il est symptomatique que Le puits de solitude arrive trente ans après Escal-Vigor. Au moment où la parole des hommes homosexuels se libère légèrement, les auteures sont encore soumises à des injonctions bien plus lourdes. Il est difficile de publier lorsqu'on est femme, et lorsqu'on est homosexuel ; alors être femme et homosexuelle... [1/2 ]

Cyril Tavan : 18/05/2017 18:14

Je tiens à vous féliciter pour cette belle initiative ! La question de la représentation de la diversité de la société dans la littérature (et dans les médias en général) est fondamentale aujourd'hui. Et elle doit être fortement encouragée par des institutions publiques, telles que la vôtre. Je tiens à souligner cependant le choix des références. Sur 13 sélections, 4 auteurs sont des femmes, 4 références (et pas uniquement celles citées précédemment) abordent l'homosexualité féminine. C'est très peu, et c'est dommage. La littérature est certes déséquilibrée à l'origine entre auteurs et auteures, mais peut-être que des sélections de ce type pourraient servir de rééquilibrage. Histoire d'augmenter la parité dans la visibilité ... Faire preuve d'initiatives, c'est très bien ! Aller jusqu'au bout de la logique, encore mieux ! N'oubliez pas que c'est d'autant plus important pour celles et ceux qui ont l'impression de ne pas exister, ou pire, que leur existence est illégitime ...

Nam : 17/05/2017 23:17
Captcha: