0   Commentaires
Article
Appartient au dossier :

La radio, outil d'éducation populaire

Une fois l'obstacle technique dépassé, monter une radio n'est pas si compliqué. Ce constat a permis de faire entrer la radio à l'école, mais aussi de l'envisager hors de l'enseignement traditionnel, comme un outil d'éducation populaire.

 
Atelier d'initiation de scolaires
Atelier d'initiation à la pratique radiophonique auprès d'un groupe scolaire dans le studio de Radio Campus Paris © Radio Campus
"La radio rendra ses auditeurs paresseux ou les poussera à l'effort (...).  On n'a pas le droit à l'erreur, l'enjeu est important. La radio formera-t-elle un homme-enfant sensible, confiant et sincère ou, définitivement, un homme-loup ?” 
Janusz Korczak, "Kino-radio-program dla dzieci", Radiofon polski n°51, Varsovie, 1926
C’est en ces termes que Janusz Korczak parlait du média sonore. Ce pédiatre et éducateur polonais, figure emblématique de la pédagogie de l’enfant, était aussi un homme de radio. Avant la Seconde Guerre mondiale, il anime tous les jeudis Les Causeries du vieux docteur, une série d’émissions consacrée au vécu et aux expériences des enfants. Pendant deux ans, la chaude voix de Korczak captive le pays tout entier, en famille, à l’heure de la plus grande écoute. Ces émissions ont pour but d’aider les enfants à se comprendre et à s’ouvrir sur le monde, mais aussi de sensibiliser les adultes aux enjeux de la jeunesse. Il ne subsiste malheureusement aucun enregistrement de ses émissions. Janusz Korczak meurt dans les camps de concentration où il choisit d’accompagner les enfants de la Maison de l’orphelin dans laquelle il travaille.
 
Plus tard, en 1967, Célestin Freinet théorise le journal scolaire. Ce pédagogue conçoit l’éducation comme un moyen d’émancipation civique, et propose l’élaboration d’un média par les enfants, pour découvrir son environnement et se raconter. Or, la radio contourne l’obstacle de l’écriture. Elle peut donc être utilisée en dehors du système d’enseignement traditionnel, et favoriser le progrès social. Possiblement faite de bric et de broc (quelques micros, un émetteur...), la radio se fait alors refuge des paroles en perdition. Il n’y pas de “sans-voix”, mais plutôt des “sans porte-voix”.
 
La radio se mue alors en véritable outil d’éducation populaire, pour celui qui la fait et celui qui l’écoute. Les ateliers radiophoniques, à visée journalistique ou créative, foisonnent. Deux éléments l’expliquent : la mise en place de moyens par l’État pour l'éducation aux médias et à l'information (inscrite depuis 2013 dans le code de l'éducation), mais aussi la baisse des subventions des radios associatives, qui les encourage à se tourner vers d’autres financements, comme la formation.
 
Extrait du rendu d'un atelier d'initiation radiophonique mené auprès d'enfants du quartier de la Goutte d'or et diffusé dans "Les petites ondes" en 2017.
Extrait Petites ondes - 2017
Léa Capuano,
pour Radio campus Paris


 
Captcha: