0   Commentaires

Quelles références pouvez-vous me proposer sur les "pure players", sites d'information en ligne ?

nuage de logos de pure players
Pour clarifier la signification de l'expression "pure player" appliquée à l'information, voici la définition qu'en donne Wikipedia dans l'article Pure players, paragraphe : presse « toute en ligne »
L'expression pure player s'applique également à des sites Web d'information sans édition papier. Un statut d'éditeur de presse en ligne a été défini en 2009, lors de l'adoption de la loi Création et Internet. Il permet aux pure players de bénéficier des subventions de l’État à la presse écrite.
En France, les principaux sites web d'information pure player apparaissent au milieu des années 2000 (Rue89 et Arrêt sur images en 2007, Mediapart en 2008, Slate France en 2009). En 2015, la Commission paritaire des publications et des agences de presse recense 391 pure players, contre 189 sites en 2014. Ces médias lancés sur Internet peuvent ensuite imprimer une édition papier, comme Bakchich ou Rue89, s'éloignant du statut de pure player.
Les pure players peuvent se financer par la publicité (ex: Rue89, Slate, HuffPost) ou par abonnement (Arrêt sur images, Mediapart), ou bien sur les deux modèles (Atlantico). Bien que leur émergence doive être mise en parallèle avec la crise de la presse quotidienne française, c'est le modèle économique basé sur l'abonnement qui assure une meilleure stabilité financière, tandis que les sites d'infodivertissement que sont BuzzFeed et Vice Media, fondés essentiellement sur la publicité, connaissent des difficultés financières en 2017.

Pour situer le contexte de la presse numérique, vous pouvez lire l’article d’encyclopédie suivant :

Dominique Marchetti, « PRESSE - Les différentes formes de presse »Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 9 avril 2018. (seul le début de l’article est disponible en ligne sans abonnement).

Il existe très peu d'ouvrages sur ce sujet encore récent. L'essentiel des références que nous vous proposons consistera donc en des articles de presse générale ou de revues spécialisées provenant de plusieurs bases de données.

Europresse

Les sites d'information en ligne font florès, Alexis Delcambre, Le Monde Économie et Entreprise, 1 février 2017 Médias & Pixels
Le baby-boom de la presse en ligne « Mediacités », « Les Jours », « Spicee ... les créations de pureplayers se multiplient

« Les Jours », « Marsactu » : le baby boom des sites d’information, Alexis Delcambre, Le Monde, 31/01/2017
Les créations de médias exclusivement sur Internet se multiplient dans le sillage de « Mediapart » et d’« Arrêt sur images »

Les sites spécialisés passent au payant, Chloé Woitier, Le Figaro, no. 22649, 5 juin 2017, p. 20 Médias
Pour équilibrer leurs comptes et dépendre moins de la publicité, les pure players comptent sur leurs abonnés.

Pure-players : les plans de départ des vieux médias financent les nouveaux médias
Libération (blogues), Vincent Glad  mercredi 17 mai 2017 -

Les “pure players” ou le pari de la presse en ligne, Emmanuelle Anizon et Olivier Tesquet, Télérama, 08/11/2011
 
Médias: les "pure players" de l'info se multiplient
28 décembre 2016 site Le Parisien.fr

Base Delphes

L'interrogation de la base avec l'expression "PRESSE EN LIGNE" en mot-clé et "pure players" en expression libre donne un résultat de 22 références d'articles dont voici quelques exemples, les résumés d'articles sont extraits de la base Delphes :
 
Le photojournalisme débarque sur le marché des pure-players indépendants
Les Clés de la presse : la lettre,  20 juin 2017 - n° 1001 - p.3
Lancé en avril 2017, en France, Rendez-vous photos est un nouveau pure player indépendant créé par trois photographes : Vincent Leloup, Eric Baudet et Hélène Bricks. C'est un "magazine de photojournalisme en ligne" (édité par une société parisienne éponyme), qui cible "ceux qui se déplacent aux festivals de photographie". Le site doit atteindre les 4000 abonnés d'ici à deux ans. Quelques précisions. Pas de chiffres. © DELPHES IndexPresse 1
 
La stratégie payante des pure players d'info
Stratégies,  9 février 2017 - n° 1891 - pp 6-8
Dix ans après le lancement des premiers sites de presse en ligne en France, le modèle du payant semble en passe de l'emporter, à l'image du succès de Mediapart. Fort de 74 salariés, dont plus de la moitié à la rédaction et 16 à l'informatique, ce journal en ligne a compris que les lecteurs payants n'étaient pas demandeurs d'engagement éditorial, mais d'informations. Un positionnement gagnant sur lequel s'appuie Brief.me, lancé en janvier 2015 par Laurent Mauriac. En gratuit, seul le Huffington Post tire son épingle du jeu. Détails et données chiffrées. Tour d'horizon des principaux pure players en France avec mention de leur audience mensuelle et du nombre d'abonnés.© DELPHES Indexpresse 2

Marques médias digitales. Toujours plus mobiles
Stratégies,  19 février 2015 - n° 1802 - pp 26-28, 30-32
Décryptage de la stratégie des médias digitaux français (site web, chaînes de télévision, antennes de radios, et presse en ligne), à travers les enseignements du classement des audiences par Médiamétrie Net Rating. Les marques médias sont en première ligne pour capter de nouveaux temps d'écran disponibles et investissent désormais l'Internet mobile qui suscite toujours plus l'intérêt des internautes (part des internautes utilisant aussi bien un ordinateur qu'un smartphone passée de 51,9% en 2013 à 69,6% en 2014). Elles se repositionnent également et intègrent la vidéo. Pour grandir, certains misent également sur la croissance externe, via le rachat de pure players spécialisés. Explications et détails © DELPHES Indexpresse

La presse en ligne, in : Panorama de la presse française en 2012
Les Etudes de la Documentation française,  mai 2014 - n° 5388-5389 - pp 177-183
Retour sur l'essor de la presse en ligne dont les prémices remontent aux années 90, en France, avec la prise de conscience des éditeurs traditionnels et des filiales des groupes médias de l'impact de l'Internet, de l'érosion des ventes et de l'attrait privilégié que représente la Toile aux yeux des annonceurs et des consommateurs. Les premiers sites de presse en ligne ont été lancés dès 1998, avant la démocratisation d'Internet. Sont apparus ensuite les pure players, les sites de presse nés en ligne, créés pour la plupart par d'anciens journalistes, et les infomédiaires, comme les portails, moteurs de recherche ou les agrégateurs de presse. Des détails avec données chiffrées, sous forme de graphiques et tableaux : audience des sites d'actualité en ligne en 2012 ; les cinq premiers moteurs de recherche en parts de visite web, en Allemagne, en Espagne, en France et au Royaume-Uni ; l'audience de 20 premiers sites consultés en France, en juillet 2013.© DELPHES Indexpresse

De l'imprimé au numérique
Les Etudes de la Documentation française,  mai 2014 - n° 5388-5389 - pp 9, 11-50
Etat des lieux et analyse des mutations du secteur français de la presse avec l'essor du digital, et des stratégies déployées par l'ensemble des éditeurs pour s'adapter à cette nouvelle donne. Etude des perspectives d'évolution pour les années à venir avec un focus notamment sur les opportunités de croissance des nouveaux acteurs que sont les sites nés en ligne (les pure players), et sur les tentatives d'évolution de la réglementation. Document de fond. Pas de chiffres. © DELPHES Indexpresse

 Mi-média, mi-agence
Stratégies,  23 janvier 2014 - n° 1753 - p 36
Lumière sur les pure players de la communication en France, comme My Little Paris, Konbini ou Brain Magazine, qui tirent parti de leur savoir-faire dans la presse en ligne pour mener des missions de brand content, de communication ou d'événementiel. Elles créent désormais leur propre agence pour aider les marques à maîtriser leur communication digitale, et à s'adresser à une cible jeune. Précisions. Peu de chiffres. © DELPHES Indexpresse 

10 pure-players d'information au banc d'essai
Les clés de la presse : le mensuel,  juin 2013 - n° 33 - pp 32-35
Zoom, en juin 2013, à travers le portrait de 10 pure-players de la presse en ligne français, sur les difficultés pour ces nouveaux médias, qui bousculent le paysage traditionnel de la presse, de trouver le bon modèle économique. Le modèle 100% publicitaire : Slate.fr. Le modèle 100% payant : Mediapart.fr et Arretsurimages.net. Le modèle associatif : Cafebabel.fr. Les modèles économiques mixtes : Economiematin.fr, Atlantico.fr, Rue89.com, Actualitte.com, Streetpress.com et Faits-religieux.com. Des précisions sur la date de création, le positionnement, le modèle économique, l'équipe, l'audience, le CA et le directeur de la publication, pour chaque acteur. Données chiffrées. © DELPHES Indexpresse

Y-a-t-il de la place pour autant de pure-players d'informations ?
Les clés de la presse : le mensuel,  novembre 2011 - n° 27 - pp 18-19
Zoom, en novembre 2011, sur la hausse de la concurrence sur le marché des pure-players d'informations en ligne avec l'arrivée prochaine de trois nouveaux sites, et le lancement de pure-players à vocation locale. Un événement qui ne semble pas inquiéter les sites déjà existant, Mediapart, Rue89 et Slate, qui se disent satisfaits de la pluralité de l'information en ligne et paraissent confiants sur leurs audiences. Des détails sur la stratégie des nouveaux entrants, Le Huffington post, Newsring et Quoi.info, qui proposent des concepts exclusifs pour se différencier, sur les sites d'informations locales, et sur le modèle économique de la presse en ligne (abonnements payants, ou gratuité avec un financement par la publicité) et la recherche de nouveaux créneaux pour rentabiliser la production d'informations. Quelques données chiffrées. © DELPHES Indexpresse

Portail Cairn

Ce portail de revues de sciences humaines propose certains articles gratuitement  :

Ramrajsingh Athissingh, « Les pure players d'information générale : support technologique, idéal journalistique, structure et discours économiques », Les Enjeux de l'information et de la communication, 2011/1 (n° 12/1), p. 143-162.
Le journalisme pratiqué par les pure players d’information générale est de plus en plus étudié. Cet article se propose d’analyser ce "cyberjournalisme" selon un angle principalement économique. Cette grille d’analyse ne fait que se calquer sur une dynamique plus globale qui affecte au premier chef le journalisme : l’économisation du politique. Une économisation que l’on retrouve, entre autres, dans l’importance accordée aux sujets économiques et à la structure financière du journal. La démarche ici développée se propose de combiner trois grilles de lecture : celle de G. Mulhmann pour comprendre les idéaux, celle de J. Duval qui se focalise sur la place de l’économie dans le traitement de l’information et enfin un éclairage de Michel Foucault à travers ses concepts de bioéconomie et de biopouvoir. En proposant une analyse originale des pure players, l’objectif est d’apporter un éclairage supplémentaire aux nombreux travaux en cours sur ce sujet plus que jamais d’actualité.
Voir la bibliographie en fin d’article.

Livres

Une recherche dans le catalogue collectif Sudoc signale ce mémoire :

Les pure players français d’information générale : esquisse de structuration d’un sous-champ / Hortense Lasbleis ; sous la direction de Jacques Gerstlé
Mémoire de Master 2 recherche. L'accès à cette ressource est réservé aux étudiants de l'Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

Via la plateforme Open édition, une publication du Département des études, de la prospective et des staitistiques du Ministère de la Culture et de la Communication :

La presse française en ligne en 2012 : Modèles d’affaires et pratiques de financement
Pierre-Jean Benghozi; Inna Lyubareva.Nouvelle édition [en ligne]. Paris : Département des études, de la prospective et des statistiques, 2013 (généré le 09 avril 2018).

Pour compléter votre bibliographie, nous vous suggérons de lancer la recherche à partir des noms des pure players, par exemple pour Mediapart :

Canu Roland, Datchary Caroline, « Journalistes et lecteurs-contributeurs sur Mediapart. Des rôles négociés »Réseaux, 2010/2 (n° 160-161), p. 195-223.

Eurekoi - Bibliothèque publique d'information
 
 
 
Captcha: