0   Commentaires
Sélection

1968, et après : chanson, pop et free jazz en France

Entre la grande chanson française des Brel, Brassens, Ferré, la variété post yé-yé plus ou moins provocatrice des Antoine, Dutronc, Polnareff, c'est au free jazz et au psychédélisme, portés par une urgence politique et sociale, que la scène la plus excitante apparue autour de mai 1968 en France doit sa créativité.   
« Il y a des années où l’on a envie de ne rien faire » est une déclaration de Salvador Dalí. Fondé en 1965 par Pierre Barouh, le label indépendant Saravah (qui produit notamment Brigitte Fontaine, Higelin & Areski, Nana Vasconcelos…) en a fait sa devise.
Captcha: