0   Commentaires
Article
Appartient au dossier :

La musique classique de l'Inde du Sud

/files/live/sites/Balises/files/Images/Musique/640px-Carnatic_violins.jpg
Carnatic violins, par Charles Haynes [CC-BY-SA 2.0] via Wikimedia Commons

La musique vocale

La musique vocale carnatique compte de nombreuses formes telles que le varnam, le kriti, le ragam-talam-pallavi ou le padam pour en citer quelques-unes. Elles s’appuient sur un large répertoire de poèmes lyriques composés par des saints poètes-compositeurs au cours des siècles précédents. Certaines formes accompagnent également les différents genres de la danse classique ou du théâtre dansé tels que les tillanas.

> Découvrir la musique vocale carnatique
dans un extrait de Divine inspiration / Aruna Sairam, chant ; [acc. par H.N. Bhaskar, violon ; Adi, talam (cymbale) ; Girija, tanpura (luth) ; Dr.S. Karthick, ghatam (perc.), 2008. 
pi, niveau 3, 2008. 781(540) SAIR

La musique instrumentale

Parmi les instruments phares de la scène carnatique figurent la vina  -aussi appelée saraswati vina du nom de la déesse de la connaissance et des arts-, le violon, la flûte, le nagaswaram (hautbois) et plus récemment la mandoline . L’accompagnement rythmique est dévolu au mridangam  (percussion à deux faces), au tavil (percussion jouée avec des bâtons), au ghatam (pot en terre cuite) ou au morsing (guimbarde)  

La vina

joueuse de vina
Raja Ravi Varma Lady with Veena par jmawork [CC BY-NC-SA 2.0] via Flickr

La vina est un luth à long manche fretté et à cordes pincées. Ce luth est l’instrument emblématique de la musique carnatique. À l’origine, un instrument accompagnateur, il est à présent un instrument soliste.
Le gottuvadhyam est un autre type de vina utilisée en musique carnatique.


> Découvrir la vina
dans un extrait de Ragam-tanam Pallavani Kriti / Ranganayaki Rajagopalan, vina ; [acc. par] Srimushnam V. Raja Rao, mridangam.
A la Bpi, niveau 3, 781(540) RAN

Veena recital II : temple melodies
/ Raghunath Manet, veena ; [acc. par] U. Sivaraman, mrudangan. - Manet, Raghunath [*3 doc.] - 1998

Le nâgaswaram

groupe de musiciens dont un joueur de nâgaswaram
Nagaswaramplayers par Badagnani [CC-BY-SA 3.0] via Wikimedia Commons
Le nâgaswaram est un type de hautbois traditionnellement joué dans les temples avant d’être un instrument classique.

> Découvrir le nâgaswaram  
dans un extrait de : Inde du Sud : le Nâgaswaram [hautbois] dans la tradition carnatique / O.K. Subramaniam, nâgaswaram ; N.V. Sankara Narayanan, violon ; A. Balakrishnan Kamath, mridangam ; D. Vinodkumar, kanjîra ; R. Pai Sreekanth, tambura.
A la Bpi, niveau 3, 781(540) SUBR 

 


Le violon

musiciens carnatique
Carnatic violins, par Charles Haynes [CC-BY-SA 2.0] via Wikimedia Commons
Le violon est arrivé en Inde du Sud vers 1800, importé par les colons européens . Incorporé à la musique carnatique avec succès, il est la fois un instrument accompagnateur du chant et un instrument soliste. Il se joue en position assise, l’instrument tenu verticalement. L. Subramaniam est sans conteste le violoniste carnatique le plus connu, jouant très régulièrement en dehors de l’Inde.  


> Découvrir le violon dans la musique carnatique
dans un extrait de Violin waves: South Indian classical music / Lalgudi G. Jayaraman (violon), 2007.
A la Bpi, niveau 3, 781(540) JAYA

Singing the classical, voicing the modern: the postcolonial politics of music in South India / Amanda J. Weidman, 2006.  781(540) WEI
 

Captcha: