Article
Appartient au dossier :

La galerie Pierre, de Pierre Loeb

Pierre Loeb fonde en 1924 la galerie Pierre, lieu d’exposition et de vente majeur pour les artistes surréalistes jusqu’à sa fermeture en 1963.
Notre série estivale consacrée aux galeristes qui ont façonné le marché de l’art depuis la fin du 19e siècle accompagne le parcours Galeries du 20e siècle proposé au sein des collections modernes du Centre Pompidou jusqu’en 2020.
Pierre Loeb est d’abord voyageur de commerce pour l’entreprise familiale de dentelle. Après la Première Guerre mondiale, il fréquente un ami de la famille collectionneur de tableaux, le docteur Tsang (ou Tsanck), et commence lui-même à faire commerce de l’art. Le 10 octobre 1924, il ouvre la galerie Pierre au 13 rue Bonaparte, dans le 6e arrondissement de Paris, en collaboration avec Henriette Gomès, modèle du peintre Jules Pascin.

Il organise en 1925 une exposition consacrée à Joan Miró, puis en novembre de la même année, la première exposition de peinture surréaliste, avec des œuvres de Man Ray, Max Ernst ou encore de Chirico. Dans les années qui suivent, Pierre Loeb expose d’autres artistes rattachés au mouvement, tels que Marc Chagall et Jean Arp, ainsi que des cubistes — Georges Braque, Pablo Picasso.

En 1941, Pierre Loeb doit céder sa galerie à Georges Aubry suite aux lois vichystes édictées contre les Juifs ; la famille Loeb s’exile ensuite à Cuba jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pierre Loeb reprend son activité à la Libération, non sans lutter pour récupérer sa galerie, et usé par la guerre. Il expose Giacometti, Artaud ou Dora Maar, ainsi que plusieurs artistes se réclamant de l’abstraction lyrique. Durant ces dernières années d'activité, sa sœur Denise Colomb photographie des artistes dans la galerie, laissant entrevoir un espace chaleureux encombré de toiles, de livres, de masques africains et de tapis. La galerie Pierre ferme ses portes en 1963, un an avant la mort de Pierre Loeb.
 
Une tablée de marchands d'arts
Henri Manuel, Syndicat des Éditeurs d’Art et Négociants en Tableaux Modernes, 1938, domaine public. De gauche à droite : Gaston (?) Bernheim-Jeune, Paul Pétrides, Justin Thannhauser, Pierre Loeb, Léonce Rosenberg, André Schoeller, Madame Pierre Loeb, Josse Bernheim, Madame Guillaume-Leray, Paul Rosenberg...

Artistes

Cubisme : Pablo Picasso, Georges Braque, Raoul Dufy...

Surréalisme et assimilés : Paul Klee, Man Ray,  Max Ernst,  André Masson, Giorgio de Chirico, Pierre Roy, Georges Malkine, Marc Chagall, Jean Arp, Alberto Giacometti, Antonin Artaud, Dora Maar…

Abstraction et abstraction lyrique : Joan Miró, Vassily Kandinsky, Vieira da Silva, Zao Wou-Ki, Jean-Paul Riopelle, Georges Mathieu, André Lanskoy, Sergio de Castro, Constantin Macris, Paul Kallos, Jacques Germain, Georges Feher, Georges Romathier…

Quelques dates

1924 : ouverture de la galerie Pierre au 13 rue Bonaparte, Paris 6e
1925 : en novembre, première exposition consacrée à la peinture surréaliste
1926 : déménagement au 2 rue des Beaux-Arts, Paris 6e
1963 : fermeture de la galerie Pierre