0   Commentaires

Notre-Dame-du-Roch, à Castellane

Quelle est la date de construction de la chapelle Notre-Dame-du-Roch, de Castellane? A quelle(s) époque(s) a t-elle été détruite, puis reconstruite?
Photographie de Notre-Dame du Roch
Notre Dame du Roc, Dirk Van Esbroeck, CC BY-SA 3.0

 

La Chapelle Notre-Dame du Roch date du 19e siècle, elle a été vraisemblablement été édifiée aux alentours de 1846.

  • Pour vous répondre, nous avons consulté la base Architecture et patrimoine du Ministère de la Culture qui met à la disposition du public le descriptif précis des monuments français.

Choisir, par exemple, l'accès géographique, en tapant Castellane, puis en naviguant pour lister les différents édifices.
On obtient la fiche de Notre-Dame du Roch :

 
    Inventaire général du patrimoine culturel
    titre chapelle Saint-Roch localisation Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence ; Castellane
    aire d'étude Pays d'Asses-Verdon-Vaïre-Var
    lieu-dit Lagne (la)
    dénomination chapelle
    objets mobiliers
    époque de construction 19e siècle
    auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
 
historique : La construction de cette chapelle doit remonter au 19e siècle, après 1834 en tous cas, puisqu' elle ne figure pas sur le cadastre napoléonien. Si le tableau du choeur, dédié à saint Roch, est contemporain de la construction, cette dernière pourrait dater des années 1846. L'enduit a dû être refait en 1990. Cette date est en effet gravée dans ce dernier.

description : La chapelle est située en haut d' une petite colline qui surplombe la route N 85, à l'intersection avec la route qui mène de Castellane au barrage de Chaudanne, sur un terrain à légère déclinivité nord-sud. Elle présente un plan rectangulaire orienté. L'édifice se compose d' une nef unique à voûte en berceau brisé et chevet plat, avec adjonction d' une sacristie, du côté nord. Les murs de l'église sont entièrement couverts d'un enduit au ciment bicolore. Sous le toit, dans l'angle des façades sud et est, l'enduit porte la date 1990 gravée. Seul l'encadrement de la porte bénéficie d'un traitement plus recherché en pierres de taille de tuf avec un décor sur chaque piédroit. Cet encadrement en anse de panier est souligné au-dessus par des tuiles creuses prises pour partie dans l'enduit et disposées en arc de cercle. L'édifice est couvert d'un toit à longs pans en tuiles creuses. La façade en pignon comprend la porte d'entrée en noyer à un vantail, une baie étroite et rectangulaire de part et d'autre de cette porte, un oculus et dans le prolongement, un clocher-mur à une baie en plein cintre abritant une cloche et couvert d' un toit à deux pans en tuiles creuses. L'accès à la porte d' entrée se fait par trois marches en pierre calcaire dont la dernière est arrondie. L'intérieur de la chapelle est uniquement éclairé par les deux baies et l'oculus de la façade ouest. Au niveau du choeur, du côté nord, quatre marches descendantes donnent accès à la sacristie dont le mur ouest est percé d'une baie rectangulaire. Le pavement du sol est constitué de carreaux de terre cuite vernissée ; les murs sont lambrissés dans leur partie basse à l'aide de plaques de contreplaqué assemblées par un chassis en métal, et enduits en blanc dans la partie supérieure.
 
    © Inventaire général, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
    enquête 2008
    date versement 2008/12/04

  • Le dossier d'inventaire de cette chapelle est consultable au service régional de l'inventaire :
    Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
    Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66

   

  
Cordialement
BiblioSésame - Bibliothèque publique d'information

 

Captcha: