0   Commentaires

Vieux métier...

Quel est le nom du métier de la personne qui passait dans les villages pour souhaiter une bonne nuit aux habitants et éteignait les lumières ?

Il doit s'agir du métier disparu de veilleur de nuit.

Le veilleur de nuit de Turckheim en carte postale
Turckheim, le veilleur de nuit©Ancarpost


Voici la définition que Le Trésor de la langue française donne de cette expression dans l'article VEILLEUR :
Vieilli. Veilleur (de nuit). Employé municipal chargé de surveiller la ville la nuit et d'annoncer les heures. À Douai ou Cambrai, le veilleur doit encore, à minuit, sonner la trompe aux quatre vents. Quant aux heures, elles ne sont plus dites que par une crécelle (MICHELET, Chemins Europe, 1874, p. 194). Les cris du veilleur de nuit disent l'heure et le temps qu'il fait (MORAND, Londres, 1933, p. 44).

Cette tradition qui date du XVIe siècle se perpétue dans la ville alsacienne de Turckheim comme on peut le lire dans le Petit futé Alsace .

A Eguisheim,  François Bannwarth joue le rôle du veilleur de nuit une vingtaine de nuits par an. Vous pouvez lire son témoignage dans l'article En ronde avec le veilleur de nuit dans la revue en ligne Réussir-vigne.com.

Voici une autre évocation copiée dans Métiers disparus, Éditions G. M. Perrin, 1968, page 147

 
Il était interdit aux ouvriers de travailler à la lumière ; à huit ou neuf heures du soir, la cloche du beffroi sonnait le couvre-feu ; en outre, sa lanterne à la main, un veilleur de nuit parcourait les rues avec sa psalmodie célèbre : "réveillez vous gens qui dormez" dite sur un ton mélancolique et invitant les bourgeois à dormir en paix, ou à prier si le sommeil les fuyait...

Cordialement,

BiblioSésame - Bibliothèque publique d'information

Captcha: