0   Commentaires

D'où vient le mot scoubidou ?

D'ou vient le mot scoubidou ? Qui a inventé les scoubidous ? 
photographie de scoubidou
TheBenster, [CC-BY], via Wikipedia



Immortalisé par Georges Perec, Alexandre Vialatte et surtout Sacha Distel, ce petit objet fétiche est apparu à la fin des années 50. Vraisemblablement inventé par des gamins qui tressaient des poils de balai, son appellation dériverait des onomatopées du scat.

Voici la définition qu'en donne le TLFI (Trésor de la langue française)

Scoubidou, subst. masc. Fam. Petit objet de forme indéterminée, formé de fils électriques tressés, de diverses couleurs, servant de fétiche, à la mode dans les années 1960. Dans cette musette, des livres et cahiers recouverts de plastique transparent colorés, des stylos à plume, des feutres de couleur, un scoubidou (la mode repart en flèche), une brosse à cheveux pour les filles (Réalités, sept. 1975, p. 58, col. 3).
Prononc. et Orth.: [skubidu]. Plur. des scoubidous. Étymol. et Hist. 1958 (« Des pommes, des poires et des scoubidous... », titre d'une chans. de Sacha Distel). Mot repris à une chans. en vogue en 1958, très prob. formé sur les syll. les plus fréq. du chant scat.

L'origine du mot est donnée dans l'article Scoubidou de l'encyclopédie Wikipedia :

Étymologie : Vient du provençal escoba (balai). Bien avant l'ère du plastique les enfants récupéraient les poils des balais en rilsan (sorte de nylon issu du ricin pouvant être coloré à volonté) pour les tresser entre eux et en faire des petits boudins multicolores.
Popularisé en France à la fin des années 50 par une chanson interprétée par Sacha Distel : Scoubidou.
 

Outre la chanson, le scoubidou a inspiré des écrivains :

  • Georges Perec, Je me souviens Hachette,1978. n° 62
    Je me souviens des scoubidous
  • Vialatte brode sur le refrain de la chanson ( Chroniques de La Montagne  29 décembre 1959, page 824. "Bouquins" Robert Laffont, 2000).
    Les poires du mois sont la vigourleuse, la passe-Colmar, l'épine d'hiver, la poire trouvée ou poire de prince. les pommes : la haute bonté de boeuf, la doux d'argent, la reinette grise et la vérité blanche. Les scoubidous : des quatre-sceaux, des cinq amours, des anicroches et le beurré relatif tardif des Présidents.

Cordialement,
BiblioSésame - Bibliothèque publique d'information
Captcha: