Publié le
08/01/2020
Infographie
Appartient au dossier :

Décryptage d'une une de presse

Louise Bartlett est journaliste. Elle coordonne la plateforme Médiaeducation.fr dediée à l'éducation aux médias et à l'information. Pour Balises, elle décrypte un exemple de une du quotidien Libération.
La une est la couverture d'un journal sur laquelle des textes et des images sont mis en valeur. Elle est composée d'informations qui donnent des indices sur le contenu du journal et sur la manière dont l'information sera traitée.

La une est la première page d’un journal ou d’un magazine. C’est à partir de cette couverture qu’on se fera une impression du contenu de la publication et plus largement de sa ligne éditoriale, c'est-à-dire le type d’informations qu'elle traite et sa manière de les aborder (ton, angles, orientation politique).

La ligne éditoriale agit comme un cadre, garantissant la cohérence de la publication, et fonde son identité. Elle comporte certains éléments fixes : le titre de la publication, la date de sortie du numéro, son prix et les composants de son identité visuelle (typographie, couleurs). 

Donner envie en quelques mots

Sur la une, se trouve une sélection des sujets qui sont abordés dans le journal. Ceux-ci constituent un échantillon des informations les plus importantes suivant la hiérarchie de l'information déterminée par l'équipe de rédaction, et en lien avec la ligne éditoriale du journal. La une est conçue pour donner envie de lire. Cette sélection est donc présentée de sorte à attirer et garder l’attention du lecteur. L’œil sera ainsi guidé d’un sujet à un autre : on parle de « lecture en Z », partant du coin en haut à gauche, jusqu’en bas à droite.

Les sujets en une sont présentés de manière très succincte. Il s’agit de montrer, en quelques mots, ce qui sera traité et comment. Le ton peut être ironique, indigné, positif, négatif ou plutôt neutre, en fonction de la ligne éditoriale du journal. 

Des images parlantes

Les images ont aussi leur importance. Un même événement peut être illustré par des images d’une grande diversité. Des illustrations ou des photos, en couleur ou en noir et blanc, cadrés de près ou de loin. Chaque détail aura son importance, et le choix de la ou des images en une donnera, comme les mots, une idée de l’interprétation que fait le journal d’un événement. 
 

Le ton de Libé

Libération était à l’origine très à gauche politiquement, fondé par des figures intellectuelles impliquées dans le mouvement de mai 1968, dont Jean-Paul Sartre. Ce journal quotidien a connu plusieurs vies depuis. Il maintient un positionnement à gauche, porté sur les actualités, les reportages et la culture. 

Libération est réputé pour ses titres malins, avec des jeux de mots accumulant plusieurs niveaux de sens, notamment en faisant référence à des événements passés et à des œuvres culturelles. 


Louise Bartlett

 

En savoir plus :

Les éléments qui composent une une.


Passez la souris sur l'image pour voir les commentaires.


CC BY-NC-SA 4.0