0   Commentaires

X-TG feat. Antony, Desertshore / The Final Report (2012)

Publié le 
En concert au début des années 2000, Lou Reed fait interpréter Candy Says, la chanson d'ouverture du troisième album du Velvet, par un choriste androgyne à la voix magnétique, Antony.

Candy Darling, "superstar" transsexuelle de la Factory de Warhol célébrée dans le second couplet d'une autre chanson de Lou Reed (et pas la moindre, Walk on the wild side) réapparait sur la pochette du premier album d'Antony & The Johnsons.
I am a bird now
"Candy Darling on her deathbed", Antony & The Johnson, I am a Bird now
























En 2012, Antony chante, aux côtés de Marc Almond, Blixa Bargeld et Cosey Fanni Tutti sur l'album des ex-Throbbing Gristle X-TG, une chanson composée par une autre "superstar" warholienne, Nico.

Après son éviction du Velvet, Nico est en effet devenue l'auteur d'albums cultes du psychédélisme froid (la Factory de Manchester, où elle donnera ses ultimes concerts dans les années 80, s'en souviendra) : The Marble Index (produit par John Cale), The End, et la musique composée pour le film de son compagnon d'alors Philippe Garrel, La cicatrice intérieure, sous le titre Desertshore.

Janitor of Lunacy, ici interprétée par Antony Hegarthy, est la chanson d'ouverture de ce disque unique.

Tags :
rock
Captcha: