0   Commentaires
Image
Appartient au dossier :
Publié le

Davide Balula, le voyage intérieur 1/5 : Corps à corps

Des pans de tissus translucides aux couleurs chaudes pendent du plafond
Davide Balula, 37,5° C - Centre Pompidou, 2018-2019. Photo : Simon Borasci.
​Notre série consacrée à l'installation 37,5° C de Davide Balula vous invite à découvrir quelques fragments visuels et sonores de cette exposition immersive, qui affûte les perceptions et invite à ralentir.
Les phénomènes naturels sont au cœur des œuvres de Davide Balula, qu’il façonne des matériaux périssables comme l’eau ou les sédiments, ou qu’il fasse de la nature le sujet de ses installations.
Du 20 octobre 2018 au 11 mars 2019, son installation 37,5°C au sein du Centre Pompidou propose aux enfants de partir à l’écoute de leur propre corps.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

« 37,5°C est la limite de la température du corps juste avant la fièvre. (...) La question de l’anatomie est très importante dans cette installation, qui est une version abstraite du corps humain », explique Davide Balula.

L'installation est composée de membranes ajourées pendues au plafond, dont les couleurs chaudes rappellent des variations de température. En les traversant comme on pénètrerait sous un épiderme, le visiteur perçoit des vagues de chaleur, en provenance d'un radiateur central. Des borborygmes diffusés par des hauts-parleurs l'accompagnent au fil de sa découverte.

Dès l'entrée de l'installation, la question des sens est posée : le visiteur veut-il faire l'expérience de la traversée les yeux bandés ? Des masques sont à sa disposition pour qu'il aiguise le toucher et l'ouïe en se privant de la vue. Les enfants s'emparent de la proposition en guidant leurs parents masqués dans le labyrinthe des membranes verticales, ou en étant guidés par eux. L'installation de Davide Balula invite donc à se mettre à l'écoute de ses sensations intimes, mais aussi à entrer en contact avec les autres.
D'ailleurs, au terme de la traversée, des stéthoscopes doubles attendent petits et grands. Ils permettent d'écouter à deux la respiration et les battements de cœur de l'un ou de l'autre. La découverte se transforme en un moment de partage.



 
Auteur :
Captcha: