3   Commentaires

Où sont déposées les archives de M. Bourdon de Vatry ?

Je cherche à consulter les archives de M. Bourdon de Vatry, le fils du ministre de la Marine en 1794, ancêtre des Jacquemart (du musée Jacquemart-André).
Portrait de Rose-Pamela Hainguerlot de Vatry
Portrait de Rose-Pamela Hainguerlot de Vatry, épouse de Alphée Bourdon de Vatry (entre 1820 et 1840, peintre anonyme) [CC-PD] via Wikimedia

En réponse à votre demande de localisation d'archives concernant le fils du Ministre Bourdon de Vatry, nous avons recherché les traces de cette famille.

Aux origines de la famille Jacquemart

Edouart André : un philanthrope fidèle aux traditions 

Nos recherches ont tout d'abord abouti à l'ouvrage suivant : 
Édouard André : un homme, une famille, une collection
Virginie Monnier, Amateur, 2006 

Cet ouvrage est en consultation partielle sur internet  via GoogleBook et peut se consulter dans les collections de la Bpi, niveau 3, 7.3(441.1) JACQ
D'après nos recherches, il est question d'Amédée Bourdon, le fils aîné (page 178) :
Edouard André (1833-1894), qui naît dans une famille de banquiers protestants et hérite, jeune, d'une fortune considérable, n'est guère connu que par l'hôtel particulier auquel sa veuve a donné leur nom : le musée Jacquemart-André, dont on ignore d'ailleurs généralement que son aménagement fut à la pointe de la réflexion esthétique de l'époque, avec la création de period-rooms associant étroitement peintures, sculptures, mobilier et objets d'art, et celle d'un « musée » privé pour les œuvres de la Renaissance italienne. On ignore aussi qu'Edouard André fut bien plus que le dandy dont Wintherhalter a brossé le portrait... A travers ses livres de comptes (ses papiers privés sont perdus) et en s'appuyant sur des archives familiales, Virginie Monnier, parente par alliance du collectionneur, a découvert une tout autre figure : un député soucieux de sa circonscription, le président combatif de l'Union centrale des Arts décoratifs, le propriétaire désintéressé de la Gazette des Beaux Arts, l'un des fondateurs de l'Ecole libre des Sciences politiques et un philanthrope fidèle aux traditions des siens.
Page 178 : un chapitre consacré à la jeunesse de Nélie Jacquemart mentionne les deux frères Bourdon de Vatry. Mais rien sur les archives familiales.

Des recherches concernant le second fils du Ministre de la Marine, ancêtre Jacquemart

On trouve assez facilement des éléments sur Alphée (Bourdon de Vatry). A l'article Alphée Bourdon de Vatry de Wikipedia
Né le 27 décembre 1793 et mort le 25 juillet 1871, militaire, agent de change et député de la Meurthe pendant la Monarchie de Juillet.
(...) Alphée Bourdon est le fils de Marc Antoine Bourdon de Vatry, ministre de la marine et des colonies sous le Directoire et le début du Consulat, mais évincé par Napoléon Bonaparte. Alphée entame une carrière militaire dans la Grande Armée pour atteindre le grade de chef d'escadron et devient aide de camp de Jérôme Bonaparte.
Un dossier de membre de l'ordre national de la Légion d'honneur 
On trouve en fin d'article le lien vers la Notice LH/325/80 [Dossier BOURDON DE VATRY, Alphée] sur la base Leonore du Ministère de la culture.  La base donne accès aux dossiers nominatifs des personnes nommées ou promues dans l'Ordre de la Légion d'honneur depuis 1802 et décédées avant 1977 : ces dossiers sont conservés aux Archives nationales ou à la Grande Chancellerie de la Légion d'honneur. Pour accéder aux trois notices répertoriées sous le nom BOURDON DE VATRY, Base Leonore.

Recherches biographiques concernant la famille Bourbon de Vatry

Dans la base World Biographical Information System Online

L'abonnement Bpi à WBIS Online (voir ci-contre) nous permet de vous envoyer copie de ces documents numérisés sur demande.

Nom: Vatry, Alphée Bourdon (baron de)
Sexe: masculin
Année de naissance: 1793
Année de la mort:  1871
Profession:  baron ; officier militaire ; homme politique
Classification professionnelle : Nobles (905); Armée de terre (341); Ministres (323) 
Archives: Archives Biographiques Françaises (ABF)
[Endroit de fiche : I 141, 94-95; 1014, 304-315]

Nombre d'articles numérisés le concernant (Vatry, Alphée Bourdon)

1. Dictionnaire des parlementaires français
publié sous la direction de Adolphe Rovert, Edgar Bourloton & Gaston Cougny, Bourloton, Paris, 1889-1891 [5 tomes]
Comprenant tous les membres des assemblées françaises et tous les ministres français depuis le ler mai 1789 jusqu'au ler mai 1889, avec leurs noms, état civil, états de services, actes politiques, votes parlementaires, etc.

2. Biographies et nécrologies des hommes marquants du 19e siècle
publiés par V. Lacaine et Ch. Laurent. Ed: Paris, 1844-1866 [7 tomes]

3. Galerie Nationale des notabilités contemporaines : annales biographiques des principaux fonctionnaires [...] de la France
sous la direction de E. Saint-Maurice Cabany, Bureaux et Administration, Paris, 1850-1851 [3 tomes]

4. Biographie nationale des contemporains
sous la direction de Ernest Glaeser, Glaeser, Paris, 1878

5.Dictionnaire universel des contemporains,
Gustave Vapereau, 6e éd. ent. refondue et consid. augm., Hachette,1893
Contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers.

6. Meurthe-et-Moselle : dictionnaire biographique illustré
Flammarion, 1910 [Collection des Dictionnaires biographiques illustrés départementaux]

Les Bourdons aux Archives nationales

Grâce à GoogleBook nous avons trouvé la mention d'archives familiales.
 
Les archives du maréchal Ney et de sa famille conservées aux Archives nationales
Inventaire réalisé par Simone de Saint-Exupéry et Chantal de Tourtier, conservateurs aux Archives nationales (impr. nationale, 1962)
Résultats : FAMILLE BOURDON DE VATRY [4 Dossier] ... 1° État militaire d'Amédée Bourdon de Vatry (1790-1831) ; 2° État militaire de son frère Alphée Bourdon de Vatry (1793-1871); 3° États civil et militaire d'Edgard Bourdon de Vatry (1828-1891), ... 
Localisation confirmée par la base BORA de la direction des Archives de France.
 
La Base d'Orientation et de Recherche dans les Archives recense progressivement tous les fonds privés contenus dans les centres des Archives nationales et dans les services départementaux d’archives.
Leur seront associés les communes, les bibliothèques et l’ensemble des organismes publics et privés susceptibles de conserver des archives de cette nature de manière à ce que ce soient plusieurs milliers de fonds d’archives privées qui permettent à terme aux chercheurs de localiser directement sur internet les fonds qui les intéressent..

Quels fonds consulter ? 

Pour la recherche avec "Bourdon de Vatry" : le premier résultat concerne le Fonds Ney [137AP]
Dates extrêmes : XVIIIe siècle - XXe siècle
Importance matérielle : 30 cartons (137AP/1 à 137AP/31) soit 4,90 ml
Lieu de conservation : Archives nationales (Paris)
Présentation du fonds Ney (Famille Bourdon de Vatry) sur BORA
 
Les premiers résultats du site du Ministère de la Culture et de la Communication laissent apparaître les mêmes résultats.

Recherche concernant Bourdon de Vatry/ CultureCommunication
Contenu de la notice abrégé : Intitulé : Fonds Ney
Présentation du contenu :
137AP/1 à 137AP/20 : Le maréchal (1769-1815) : papiers généalogiques, états de service, correspondance de 1796 à 1815, son procès, ses biens (hôtel à Paris, châteaux des Coudreaux et de Pruneville (Eure-et-Loir), ses dotations à l’étranger), notes de tactique militaire, documentation le concernant.
137AP/21 à 137AP/29 : Sa famille : correspondance de la maréchale (1782-1854) et de ses quatre fils, qui évoque les campagnes de la monarchie de Juillet et du Second Empire ; familles alliées ou amies, Auguié, Genet, Souham, Bourdon de Vatry, d’Orléans, la famille impériale.
137AP/30 Quelques autographes et dossiers divers (XVIIIe-XIXe s.)
137AP/31 Maréchal Ney, supplément (1794-1805).

Aux origines du musée Jacquemart-André 

En approfondissant nos recherches sur GoogleBook nous avons également trouvé une page mentionnant la revue suivante.

L'Intermédiaire des chercheurs et curieux - Numéros 618 à 628
On en apprend sur la Baronne de Vatry, propriétaire de l'Abbaye de Chaalis : Rose-Pamela Bourdon de Vatry est en fait Pamela Hainguerlot, qui avait épousé Alphée Bourdon de Vatry (1793- 1871), second fils de Marc-Antoine Bourdon, baron de Vatry, préfet et ministre de la Marine... Elle devint baronne du fait de son mariage avec Amédée Bourdon de Vatry, puis duchesse d'Elchingen après le décès de son premier mari... C'est sans doute alors qu'elle prend sous sa protection Nelly Jacquemart, qui lui donnait des cours de dessin.
On trouve les volumes numérisés du périodique L'intermédiaire des chercheurs et curieux dans les collections de Gallica 
Il est possible de lancer une recherche au sein des numéros du périodique archivés dans la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : résultats pour Vatry sur Gallica  

La famille Jacquemart

On retrouve trace des rapports entre les deux familles à l'article Abbaye de Chaalis de Wikipédia
Une résidence de chasse
En 1824, la propriété est acquise par Philippe Louis Armand de La Briffe, qui la conserve jusqu'à sa mort en 1846.
Le domaine est acheté le 2 juin 1850 par Alphée Bourdon de Vatry (1793-1871), fils de Marc Antoine Bourdon de Vatry, agent de change et député de la Meurthe sous la monarchie de Juillet, mais retiré de la politique en 1849. Il y meurt le 25 juillet 1871. Sa femme, Mme Rose Paméla Hainguerlot de Vatry (1802-1882) est la fille d'un homme d'affaire enrichi lors du Directoire, et déjà propriétaire du château de Stains (actuel département de la Seine-Saint-Denis).
Elle fait réaménager la demeure.

(...) À la mort de la baronne Hainguerlot en 1881, Chaalis passe à son neveu Arthur Hainguerlot (1833-1892). À son décès, sa veuve Lydia Harvey (1841-1901), hérite du domaine.
Elle se remarie le 7 décembre 1894 avec le prince Joachim Murat (1834-1901) et commence à partir de cette date à résider dans l'ancienne abbaye. Après leur décès, leur succession s'ouvre au printemps 1902.


Le dépôt d'une collection devenu musée
C'est alors que Nélie Jacquemart, qui fut la jeune protégée de Mme de Vatry, artiste peintre et veuve depuis dix ans d'Édouard André, héritier d'une riche famille de banquiers protestants, achète, le 14 juin 1902, le domaine de Chaalis (...)
 
Cordialement,
 
BiblioSésame - Bibliothèque publique d'information

Chaalis – Aujourd’hui 11 juin 1871, l’un des hommes les plus charmant du monde, Monsieur le Colonel de Landrière, demeurant rue de la chaussée d’Antin, n°8, a écrit un éloge sur monsieur le Comte de Landrière, Madame de Vatry lui envoie les compliments auxquels se joint son mari parcequ’il le pense parfaitement. C’est à ce point que notre Calèche… Le texte ci-dessus fait partie d’un manuscrit, qui est apparemment un recueil de différentes lettres, écrites par des membres de la famille de Vatry. (environ 212 pages). Ce dernier texte, s’arrête donc en plein milieu d’une phrase. (C’est à ce point que notre Calèche…) --------------------------- Ce document a commencé à être écrit le jeudi 20 janvier 1870 Ce jeudi 20 janvier 1870 --- C’est une bonne fortune pour les possesseurs de ce recueil de pouvoir commencer par une relation de ce qui c’est passé entre Odilon Barrot et sa Majesté, qui l’a envoyé chercher ces jours derniers pour s’entretenir avec lui de la situation politique actu

charly : 05/07/2017 23:05

Nous vous remercions de ces précisions. Pouvez-vous nous citer vos sources afin que celles-ci soient prises en compte et intégrées à l'article ? Merci d'avance

Eurêkoi pour Balises : 21/10/2016 16:46

J'apporte une précision (et corrige l'article de l'intermédiaire des chercheurs et curieux) : Marc Antoine Bourdon de Vatry, naquit en 1761 à Ste Maure les Fossés. Il fit carrière dans la marine. A la Révolution, il se rallia aux idées nouvelles et occupa les fonctions de directeur en chef de l'administration générale des colonies. Agent maritime à Anvers, il est ensuite nommé par le Directoire, à la tête du ministère de la Marine. Il n'y reste pas longtemps et devient ensuite préfet maritime du Havre, puis du Vaucluse et enfin de l'Isère. Il avait épousé Jeanne Mathieu, fille d'un juge consulaire à Nancy dont il avait eu 2 fils : 1/ Amédée né en 1790, fit également carrière dans la marine et décéda en 1832. Il épousa Marie-Joséphine Souham (fille du général) qui une fois veuve épousa Aloÿs Ney, 2nd duc d'Elchingen. De son premier mariage naquit Edga 2/ Alphée, agent de change à Paris, député de la Meurthe. Il épousa Pamela Hainguerlot sans postérité.

Vatry : 19/10/2016 20:40
Captcha: