0   Commentaires

Je cherche des romans policiers se déroulant à Marseille...

Après le succès de Jean-Claude Izzo à partir des années 90, la vague des polars marseillais a grandi, représentés essentiellement par les éditions JIGAL qui publie des auteurs comme André Fortin, Maurice Gouiran, Del Pappas, Bruno Leydet…
Photographie de Marseille la nuit
By F. Laffont-Feraud [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
Dans les années 1990 est également née l'aventure Ecailler du Sud, menée par Patrick Coulomb et François Thomazeau, qui fonctionne autour d'un collectif d'auteurs et qui publiera pendant ses dix ans des dizaines de titres, que vous pouvez découvrir sur le catalogue des bibliothèques de Marseille.
Après la disparition regrettée de l'Ecailler, leurs auteurs continuent de publier, et si le mouvement semble moins visible, on peut tout de même signaler de très belles parutions récentes :

Romans parus en 2017

Les vivants au prix des morts
René Frégni, Gallimard, 2017
Lorsque le douzième coup de midi tombe du clocher des Accoules, un peu plus bas, sur les quais du Vieux-Port, les poissonnières se mettent à crier : "Les vivants au prix des morts !" Et chaque touriste se demande s’il s’agit du poisson ou de tous ces hommes abattus sur un trottoir, sous l’aveuglante lumière de Marseille…
René Fregni écrit des romans noirs, plus que des romans policiers, il est d’ailleurs publié dans la collection blanche, chez Gallimard ; on trouve dans ce texte l’essentiel de ses préoccupations (l’écriture, la culture, la transmission…) mais de nombreux ingrédients, le milieu carcéral, la traque de la police, le rythme, nous permettent de l’inclure sans hésiter dans cette sélection et de saluer cet auteur important sur la scène marseillaise.
[site de l'éditeur]
 
Un bref moment d’héroïsme
Cédric Fabre, Plon, 2017
Bienvenue à Marseille, où un étrange phénomène se produit. Dès qu’un élu prononce un discours, une horde d’activistes l’en empêche en se lançant dans une véritable "foire à la baston". Derrière ces happenings d’une rare violence, il y a plusieurs hommes et femmes aux parcours et aux motivations bien différents. Paolo, l’inventeur du concept et le meneur du groupe ; Lang, ancien photographe de guerre au passé peu clair. Olivia, l’ex de Lang ; Awa, qu’il a connu dans sa première vie. Et un gamin, Arsène, qui va finir par jouer un rôle crucial dans cette affaire. Un Fight Club à la française, véritable coup de poing littéraire. 
[voir le livre]

Quelques coups de coeur des années précédentes

Voici trois livres de Marie Neuser, auteure marseillaise :
Prendre Lily
Fleuve noir, 2015

Un petit jouet mécanique
L’écailler, 2012

Je tue les enfants français dans les jardins
L'écailler, 2011

Vous pouvez aussi lire cet article sur Marie Neuser et sa bibliographie.
 
Voici un roman de Dominique Manotti, qui forme avec DOA l'un des couples actuels les plus passionnants de la littérature policière :
Or noir
Dominique Manottti et DOA, Gallimard, 2016
Grand prix du roman noir 2016
[site des éditions Gallimard]
 
Voici un recueil de textes policiers d'auteurs marseillais de naissance ou de coeur :
Marseille noir
sous la direction de Cédric Fabre, Asphalte, 2014
Voir le site des éditions Asphalte et un article.
 
Nous vous signalons aussi un très beau roman social marseillais qui n'est pas un polar, mais un bijou :
Après le silence
Didier Castino, Liana Lévi, 2015
Ce roman brosse la chronique de la France ouvrière des années 1960-1970, le récit intime de l’absence, la honte et la fierté mêlées des origines.
[site des éditions Liana Lévi]
 
Pirates
Fabrice Loi,
 Gallimard, 2015
Ce roman dessine un portrait de Marseille, ville splendide, tendre et brisée, et des déshérités d'ici et d'ailleurs :
[site de Gallimard]

Le Souffle court
Massimo Carlotto
, Métailié, 2014
L'auteur fait de Marseille la ville de tous les crimes.
[lire l'article]
 
Terminus Elicius
Karine Giebel, Belfond, 2016
[site des éditions Belfond]

La malfamée
Jean-Louis Pietri, Gaussen, 2016
Une plongée dans le banditisme marseillais des années 1930 par un ancien commandant de la police judiciaire ; cet essai historique est savoureux comme un bon polar.
[site des éditions Gaussen]

Quelques articles

Vous pouvez lire quelques articles supplémentaires sur le sujet :

Une sélection de polars par France Inter : Les écrivains marseillais

"Les affranchis du polar marseillais"
20 minutes, 2012
[voir l'article]

"« Marseille's burning »", le polar qui allume la capitale culturelle"
Gilles Rof, Télérama, 2013
[pour lire l'article]

"Dix ans après Izzo, le couple polar-Marseille opère toujours"
Anne-Sophie Labadie, Le Point, 2009
[accéder à l'article]


Cordialement,

Eurêkoi - BMVR de Marseille
Captcha: