0   Commentaires
Brève
Appartient au dossier :

650 radios associatives locales sur la bande FM

Aujourd’hui, la France est l'un des pays au monde les mieux dotés en radios FM, en quantité et en qualité grâce au travail des radios associatives. 
En France, plus de 8 000 fréquences FM sont réparties entre les radios privées, les deux sociétés publiques (Radio France et Réseau France Outre-mer) et les sept services de radios d'autoroute. Le nombre de fréquences disponibles est limité et c'est le Conseil supérieur de l'audiovisuel qui les attribue aux radios privées. Certaines radios peuvent bénéficier de plusieurs fréquences et être ainsi plus présentes au niveau local.

Avec 650 radios associatives locales qui émettent dans un rayon de 30 et 80 km, le maillage du territoire français est unique et précieux. Ces radios œuvrent pour la diversité du paysage radiophonique et permettent l'expression, au niveau local, des différents courants socio-culturels. Elles contribuent également au développement local, à la protection de l'environnement et la lutte contre l'exclusion. À ce titre, elles peuvent prétendre au fonds de soutien à l'expression radiophonique. Elles représentent les seuls médias de l'économie sociale, d'après Emmanuel Boutterin, du Syndicat national des radios libres. 


La bande FM est progressivement concurrencée et menacée par la radio numérique terrestre (RNT) qui a officiellement commencé à diffuser en 2014. En France, le calendrier de déploiement établi par le CSA en 2015 s'étale jusqu'en à 2023 et envisage la RNT en accompagnement de la radio FM. La Norvège, qui a effectué sa transition vers le numérique, a éteint sa FM en décembre 2017 et d'autres pays européens s'apprêtent à faire de même. Le CSA a donc décidé d'accélérer le déploiement de la RNT. Le passage en numérique devrait résoudre le problème de saturation de la bande FM et favoriser la naissance de nouvelles radios. Mais, à terme, qu'adviendra-t-il de la bande FM française et des 650 radios associatives ? Auront-elles les moyens de suivre cette avancée technologique ? 
Captcha: