0   Commentaires

Comment le mook renouvelle-t-il l'écriture journalistique ?

Je rédige actuellement un mémoire d'information et communication sur le sujet : "En quoi et comment le mook renouvelle-t-il l'écriture journalistique ?" Auriez vous des livres sur le sujet à suggérer, de la documentation (enquêtes, articles, mémoires), bref des informations complémentaires pouvant m'aider à sa rédaction.
Photographie de plusieurs revues
CC0 Public Domain, via Pixabay
Un mook est un livre-magazine qui contient des reportages approfondis et qui a fait naître une nouvelle forme de journalisme.
Pour découvrir le sujet, voici trois articles introductifs :

"Le vrai-faux filon des  « mooks », revues en vogue"
Erwan Desplanques, Télérama, 27/09/2012
Mi-magazines, mi-“books”, les “mooks” fleurissent dans les librairies. De XXI à Schnock, ces publications censées proposer un autre regard sur le monde seraient-elles menacées d'uniformisation ?
[lire l'article]

"Une presse sans pression : quand le journalisme prend son temps"
Pauline Bock, Télérama, 19/07/2014
Présentation d'une nouvelle forme de média qui préfère la lenteur à la rapidité, la qualité à la quantité.
[lire l'article en ligne]

"Les « mooks » : entre livre et magazine"
Edilivre, 09/06/2017
Un mook est une sorte d’hybride entre le livre et le magazine. D’ailleurs, le mot mook est la contraction de "magazine" et de "book". C’est généralement une revue privilégiant les grands reportages et les enquêtes approfondies, avec textes, dessins, photos, bandes dessinées, etc. Fini la dizaine de pages de publicités que vous achetez en même temps que le reste de votre magazine, une nouvelle forme de journalisme est née. Le mook, c’est donc moins contraignant qu’un livre, mais plus intéressant qu’un banal magazine.
[voir le site]

Entre livre et revue

Economie de la presse à l'ère du numérique
Nathalie Sonnac et Patrick Le Floch, La Découverte, 2013
Cet ouvrage a pour objectif d'étudier le changement de paradigme du secteur de la presse écrite : la place, le rôle et la nature économique de l'information, les nouveaux acteurs (infomédiaires, sites en ligne...), les modèles d'affaires émergents et les stratégies mises en oeuvre face aux nouvelles technologies et aux nouveaux modes de consommation.
[accéder à l'ouvrage]
La Bpi et les bibliothèques universitaires sont abonnées à Cairn et vous permettent d'accéder aux contenus en intégralité.
 
"L'autre journalisme de XXI fait grincer les dents de la presse traditionnelle"
David Medioni, Arrêt sur image.net, 07/01/2013
"Un autre journalisme est possible": c’est le titre du manifeste que publie, jeudi 10 janvier, la revue XXI. Dans ce texte de 20 pages qui sera vendu avec XXI, les fondateurs Laurent Beccaria et Patrick Saint-Exupéry, affichent plusieurs convictions.
[pour voir l'article]
 
"Mook ou Mag-book"
Françoise Laugée, Revue européenne des médias du numérique, 2012
Soutenu par une mise en page sophistiquée, ce genre nouveau de publication renoue avec le récit journalistique et fait la part belle à la photographie.
[pour accéder au site]

Le succès de la revue XXI

"XXI : le mook qui revalorise le journalisme de récit"
Marilyn Epée, Horizons médiatiques, 24/04/2012
XXI s’inscrit dans la lignée de ces néo-revues communément appelées « mook » qui ont choisi de dire « non » à l’obsession systématique de l’info immédiate encouragée par le virage numérique. Zoom sur un produit innovant et littéralement bien dans son siècle.
[voir l'article]
 
"Revue XXI : un pari réussi sur la valeur du journalisme de récit"
Philippe Couve, Journaliste et Entrepreneur, 22/10/2010
Au départ, c’est un rêve de journaliste : un média qui ne proposerait que de longs reportages sur des sujets qui ne font pas nécessairement la une de l’actualité. A l’arrivée, c’est l’une des réussites les plus inattendues de la presse française.
[article en ligne]
 
"Dans les librairies, aucun autre « mook » n'égale le succès de la revue XXI"
Les Echos, 18/08/2014
Depuis six ans, une trentaine de ces publications mi-livre, mi-magazine ont vu le jour, mais la majorité peine à devenir rentable.
[pour accéder à l'article]

Quelques mooks à l'honneur

"La Vie en Society"
Mathieu Dejean et David Doucet, Les Inrockuptibles, 04/03/2015
"Meilleur magazine du monde" selon ses créateurs, le bimensuel Society se veut un mix entre news magazine et mook pour être "au contact de l'actualité tout en ayant le temps de l'approfondir".
[pour lire l'article]
 
"« Tank », nouveau mook trimestriel"
Alain Delcayre, Stratégies, 24/05/2012 
Huit professionnels de la communication lancent Tank, une revue trimestrielle destinée à rendre "la communication respectable et responsable".
[aller lire l'article]
 
"Plumes pour sport de tout poil"
Gilles Dhers, Libération, 22/02/2013
De la petite reine au foot, en passant par les JO de 1936, le dernier des «mooks» s’attache au journalisme sportif.
[pour voir le site]

Le renouveau du journalisme

Vous pouvez également lire un dossier sur le journalisme littéraire publié en 2012 :
"Le Journalisme littéraire à l’aube du XXIème siècle : regards croisés entre mondes anglophone et francophone"
Isabelle Meuret, Contextes, 2012
[lire le dossier]
 
Un colloque a été organisé à Metz sur le renouveau de l'écriture journalistique où les mooks ont été mentionné à plusieurs reprises :
"Les revues-livres ou mooks : espaces de renouveau du journalisme littéraire"
Centre de recherche sur les médiations, Festival Littérature et Journalisme de Metz, 10-11 avril 2014
[lire le compte-rendu]
 
"Médor c'est un magazine"
Présentation du projet de ce mook belge organisé de manière coopérative.
[accéder au site]

Nous avons également appris très récemment que le mook de France Culture est devenu, depuis le 22 juin 2017, la revue Papiers.


Cordialement,
 
Eurêkoi - Bibliothèque publique d'information
Captcha: