0   Commentaires

Pourquoi les licornes possèdent-elles une seule corne ?

Avec sa longue corne torsadée, la licorne est un animal mythologique qui a traversé les époques et qui n'a pas toujours pris la forme d'un cheval blanc. Elle tire son origine du rhinocéros et de sa corne frontale.

Tapisserie de La dame à la licorne
La Dame à la licorne, musée de Cluny [Public domain], via Wikimedia Commons

La licorne est une créature légendaire dont l'iconographie a été fixée au Moyen-Age, sa forme physique évoquant le cheval et la chèvre, avec une corne unique au milieu du front. Cette forme physique est inspirée du rhinocéros indien, observé par divers explorateurs ou voyageurs, comme Marco Polo qui en donne témoignage dans Le devisement du monde (XV. Du royaume de Basman) :

Il y a dans ce royaume une langue particulière, et les habitants vivent en bêtes. Ils reconnaissent le Grand Khan pour leur seigneur, mais ils ne lui payent aucun tribut, si ce n’est qu’ils lui envoient quelquefois des présents de bêtes sauvages. On trouve là une grande quantité d’éléphants et de licornes, et ces animaux sont un peu plus petits que les éléphants, ayant le poil d’un buffle et le pied comme un éléphant ; ils ont la tête faite comme un éléphant, et ils cherchent aussi bien que les cochons la boue et l’ordure ; ils portent une grosse corne noire au milieu du front ; ils ont la langue rude et ils en blessent souvent les hommes et les animaux.

Sous le nom de licorne ou unicorne, qu’on donne souvent à un animal fabuleux, Marco Polo désigne évidemment le rhinocéros.
[lire l'extrait en entier]

Vous pouvez également lire un article sur Persée.fr qui offre un accès libre et gratuit à des collections complètes de publications scientifiques :

"La licorne: de la légende à la réalité"
Jean Savare, Revue d'histoire de la pharmacie, volume 60, 1972, pp. 177-185
[lire l'article]

Le narval, mammifère marin doté d'une dent gigantesque, mentionné pour la première fois en 1607, a favorisé la croyance en l'existence de licornes marines.

Plusieurs pouvoirs étaient attribués à la corne de la licorne : en effet, d'après une légende indienne, la corne avait la capacité de séparer les eaux polluées et, par extension, on lui a attribué le pouvoir de détecter les poisons, ainsi que d'autre vertu médicinales.
Dans le monde occidental, au Moyen-Age, la corne de la licorne devient le symbole de la puissance divine et concours à la justice royale en frappant les coupables de sa corne.
Compte tenu des pouvoirs octroyés à la corne de la licorne, un véritable commerce lié à la vente de ces cornes (en réalité des cornes de narval) s'est développé du 15e au 16e siècle.
La croyance en l'existence des licornes prend fin au milieu du 17e siècle.

Pour appuyer ces propos, voici deux citations qui peuvent vous éclairer sur la corne unique de la licorne :

Dictionnaire des fées et du peuple invisible dans l'occident païen
Catherine Rager, Brepols, 2003, pp. 563-565
A la Bpi, niveau 2, 190(03) RAG

Son nom vient du latin unicornus, "à corne unique". Bien que son nom, en français, soit du féminin, la licorne est un principe masculin. Pour les Grecs, c'était le monoceros. Un animal portant cette corne au milieu du front est signalé dès l'Antiquité. [...] Le bestiaire celtique offre un cheval à tête de daim, pieds d'éléphant, queue de lion, avec, invariablement, la corne au milieu du front.
La christianisation de la licorne n'a pas empêché la fameuse corne ne posséder des vertus magiques, aphrodisiaques ou protectrices contre le poison ou le venin des scorpions, des vipères, et même contre la peste, vertu qui justifiat le sacrifice de la bête : la corne valait onze fois son poids d'or. On voit, sur des gravures, l'animal plonger sa corne dans une source polluée ; les autres animaux attendent, pour y boire, que la licorne en ait purifié l'eau.

Cet autre ouvrage vous donnera plus de précisions sur la mythologie autour de la licorne :

Dictionnaire des mythes littéraires
sous la direction de Pierre Brunel, Ed. du Rocher, 1988
A la Bpi, niveau 3, LL BUR BRU

Vous pouvez également parcourir l'article consacré à la corne de licorne sur Wikipedia.

Enfin, la licorne a fait l'objet de nombreuses représentation iconographiques. C'est par exemple le cas avec les cinq tapisseries de La dame à la Licorne exposées au musée de Cluny de Paris.



Cordialement,
 
Eurêkoi – Bibliothèque Publique d'Information

Captcha: