0   Commentaires
Article
Appartient au dossier :

Conte d'un jour d'été : Antoine de Tounens, roi de Patagonie et d'Araucanie

Dans son ouvrage, Le Rêve du sorcier, Antoine de Tounens, roi de Patagonie et d’Araucanie, Jean-François Gareyte a recueilli des informations historiques sur Antoine de Tounens, périgourdin parti en voyage en Patagonie et en Aracaunie à la rencontre du peuple Mapuche.
En marge du cycle « Le pouvoir des mots » organisé par la Bpi en 2019, Balises vous propose durant l'été d'écouter des histoires qui abordent la place du merveilleux et du voyage, mais également les relations entre musique et conte.
 
Antoine de Tounens est né en 1826 dans une famille paysanne du Périgord. Il devient avocat et franc-maçon à Bordeaux. En 1858, il vend son cabinet d'avocat et monte à Paris. Il se fait appeler Juan Pratt et débarque au Chili dans le sud de l'Araucanie, aux côtés des commerçants français qui font commerce de tissus, d'alcool et de fusils avec le peuple Mapuche. Suite à une réunion avec les chefs Mapuches, il se fait nommer Orélie-Antoine de Tounens, roi d'Araucanie. Son ambition est d'unifier les communautés Mapuches de Patagonie et d'Araucanie pour faire face au gouvernement chilien.

Écouter l'histoire d'Antoine de Tounens roi de Patagonie et d'Araucanie, racontée par Jean-François Gareyte 
 
Antoine de Tounens
Orélie-Antoine de Tounens plébiscité par les chefs araucaniens, Jules Peco, 19e siècle, domaine public
La rencontre « Voyages, voyages » du cycle « Tailleurs d'histoires » organisée en 2009 à la Bpi, donne à entendre un extrait du spectacle Peau d'âme de la conteuse Gigi Bigot sur des femmes internées pendant la Seconde Guerre mondiale. Militant associatif à la Cimade, Joël Le Billan aborde la perte de la langue des migrants et de la transmission qui lui est liée. L'universitaire Jean-François Gareyte présente une partie de ses recherches sur l'aventurier périgourdin Antoine de Tounens. Daniel Lhomond conte un extrait de son récit Vide-grenier sur les souvenirs de ses amours de treize ans dans le grenier du café. 

Dans son introduction, Abbi Patrix, rappelle que le conteur est un voyageur. En tant qu’artiste contemporain, il est sur la route pour raconter des récits. Au fil de ses voyages, il accumule des histoires, fait des rencontres et vit des aventures. Les récits se mêlent et s’interpénètrent. Le conte créé est un mélange entre le vrai voyage et le voyage imaginaire. Le conteur ne sait plus s’il raconte le monde ou s’il raconte son propre voyage. 
Lors des tournées ou des festivals, les conteurs se rencontrent et partagent des contes entre eux.

Gigi Bigot parle de la manière artistique de mettre les récits en conte. Elle explique que les contes abordant un sujet sensible doivent être racontés avec une certaine distance pour ne pas tomber dans le pathos. Par exemple, les récits des migrants sont moins dramatiques quand ils sont mis en contes. 

Retrouvez l'intégralité de la rencontre sr la WebTV / WebRadio.
 
 
Captcha: