Brève

13 auteurs de BD pour une expérimentation graphique

Depuis 2009, l’association Chifoumi propose « Pierre, feuille, ciseaux », une résidence destinée aux auteurs de bande dessinée ayant une approche expérimentale. Pendant une semaine, des artistes du monde entier mettent en commun leurs pratiques et leurs envies pour produire ensemble une recherche graphique, narrative et technique exposée pendant le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, dont la Bpi est partenaire.

Des exercices collectifs 

Charles Burns, Joe Kessler (Fauve Révélation 2020), Alex Baladi, Matthias Lehmann, Violaine Leroy, ainsi que de tous jeunes artistes comme la Finlandaise Juliana Hyrri ont participé cette année à la résidence. Afin de faire connaissance, l'association leur a lancé des pistes de collaboration en proposant des contraintes inspirées par l’Ouvroir de bande dessinée potentielle (Oubapo) : palindromes dessinés (des histoires qui se lisent dans les deux sens), pliages, expansions ou réductions collectives de récits ont rapidement donné lieu à des envies d'expérimenter et de libérer l'imaginaire. 

Il a été demandé aux auteurs, par exemple, de faire un dessin dans un format carré, puis d’échanger ce dessin avec celui de leur voisin. Chacun devait ensuite ajouter un élément narratif, une couleur ou un encrage sur la case reçue, à l'aide d'un calque superposé sur le premier dessin. Les deux cases ainsi fabriquées à quatre mains étaient ensuite connectées graphiquement l’une à l’autre, pour créer une séquence. Cet exercice a donné lieu à l'impression d'un leporello en sérigraphie artisanale. D’autres exercices, autour du motif de la chaise ou du thème de la voiture notamment ont abouti à la création de huit fanzines, d’affiches, de maquettes et même d’un film d'animation.
 
Photo des maquettes réalisées pendant l'atelier
Serverine Boullay - Exposition Pierre Feuille Ciseaux #7, FIBD, Angoulême, 2020
 

Un lieu de partage

Cette résidence expérimentale permet à chacun de se confronter aux dessins et techniques de narration d’auteurs venus de pays différents, avec des univers et des sensibilités diverses. Accoutumés au travail solitaire, les auteurs et autrices se trouvent bousculés dans leurs habitudes. Une telle résidence permet ainsi de faire évoluer sa pratique. À force de mélanger les crayonnés, les typographies, les encrages et les dialogues, ce jeu de contrainte à plusieurs mains donne l'impression qu'un quatorzième auteur intervient au sein du collectif ! 

La résidence se conclut par une exposition durant le festival d’Angoulême, qui restitue les travaux et recherches effectués pendant une semaine. Les collaborations se prolongent parfois au-delà de ce temps fort. Suite à une rencontre « Pierre, Feuille, Ciseaux » en 2011, Aurélie William Levaux et Isabelle Pralong ont, par exemple, créé Prédictions, publié chez Atrabile.