0   Commentaires
Sélection

Taiyô Matsumoto : dessiner l'enfance

De Sunny à Amer Béton en passant par Gogo Monster, le manga-ka Taiyô Matsumoto dessine le monde de l’enfance depuis maintenant trente ans. Alors qu'une rétrospective de ses œuvres est organisée à l’occasion du 46e Festival de la bande dessinée d’Angoulême, Balises vous propose de (re)découvrir son travail à travers une sélection de trois bandes dessinées.
Taiyô Matsumoto est originaire de Tokyo. Il a publié à ce jour treize œuvres, et ses récits ont été diffusés par épisodes dans de nombreux "magazines de prépublication" qui publient des mangas pour jeunes adultes. Suite à un voyage en France pour l’écriture d’un article sur le Paris-Dakar, il découvre la bande dessinée franco-belge avec Moebius, Enki Bilal et Nicolas De Crécy… Il décide de mêler ces styles graphiques au sien. Il s’essaie d’abord aux séries sportives avec Straight, sur un joueur de baseball quadragénaire, Zero qui suit un boxeur prêt à prendre sa retraite. Puis à l’univers des samouraïs avec Samouraï bambou qui dresse le portrait d'un assassin sans désir de tuer.
Taiyô Matsumoto inverse les codes du manga en créant des anti-héros à la fois attachants et émouvants. La poursuite d’un rêve illusoire ou la perte de l’innocence sont ses thèmes de prédilection. L’auteur s’est par la suite attaché à explorer le monde de l’enfance, sous ces facettes les plus sombres. Sa dernière série Sunny est une ode personnelle et mélancolique à sa jeunesse.

affiche réalisée par Taiyou Matsumoto
Captcha: