0   Commentaires
Vidéo
Appartient au dossier :

Davide Balula, le voyage intérieur 5/5 : Borborygmes

La cinquième image de l'installation 37,5°C de Davide Balula est en fait un son, qui rappelle les glouglous de notre ventre...
Les phénomènes naturels sont au cœur des œuvres de Davide Balula, qu’il façonne des matériaux périssables comme l’eau ou les sédiments, ou qu’il fasse de la nature le sujet de ses installations.
Du 20 octobre 2018 au 11 mars 2019, son installation 37,5°C au sein du Centre Pompidou propose aux enfants de partir à l’écoute de leur propre corps.

Création sonore : Davide Balula & Stéphane Laporte (Domotic) / création visuelle : Simon Borasci (Balises), 2019

« J'ai travaillé avec le compositeur Stéphane Laporte (a.k.a. Domotic) pour les sons diffusés dans l’installation. Il s’agit de gargouillements humains, gargarismes et autres circulations de fluides à l’intérieur du corps, mélangés à des bruits similaires mais créés à partir de machines.

Le mélange entre les sons du corps et les sons électroniques illustre le même rapport qu'entre le chauffage au cœur de l'installation et la manière dont la température des visiteurs fait changer la couleur des plaques thermo-sensibles. Chacun des dispositifs évoque une cohabitation, devenue naturelle aujourd'hui, entre le corps, les organes, et un environnement artificiel. »

Davide Balula
Captcha: