0   Commentaires

Qu'est-ce que le slow management ?

Je suis actuellement en train de réaliser un mémoire sur le slow management et ses applications en entreprise, j'ai déjà de nombreuses références sur la décroissance mais très peu sur le slow management. Pouvez-vous m'indiquer des références sur ce sujet ?
dessin d'un escargot portant une entreprise sur son dos..
Stocklib © Elena Schweitzer

Hormis le livre Slow management, entreprendre la transition que vous connaissez déjà, nous avons trouvé cet ouvrage dans le Sudoc (Système Universitaire de Documentation) qui est le catalogue collectif de l'enseignement supérieur. Pour  localiser cet ouvrage, il vous suffit de cliquer sur l'onglet "Où trouver ce document ?" présent dans la notice bibliographique.

Le slow management : éloge du bien-être au travail / Dominique Steiler, John Sadowsky, Loïck Roche ; Presses Universitaires de Grenoble, Grenoble: 2010 Notice 

Des articles portant sur le Slow management

A partir du portail Cairn qui propose la consultation d'articles et de revues en ligne. Ces documents sont accessibles dans leur intégralité en se rendant dans les bibliothèques abonnées au service (payant).

Manager sans perdre son âme : Quand le « réel du travail » des cadres ouvre la voie à des pratiques quotidiennes, alternatives et humanistes / Catherine Glée, Frederik Mispelblom Beyer

Cet article est extrait de la Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, il se fonde sur un paradoxe : jamais le management n’a été autant critiqué aujourd’hui que par ceux là même qui ont contribué à la valorisation de la notion et à sa diffusion (Mintzberg 2005, Hamel 2007) et, dans le même temps les publications émanant des professionnels de la Gestion des Ressources Humaines ne cessent de souligner l’importance stratégique du manager, en particulier du manager dit « de proximité » du fait de son rôle clef dans la conduite du changement, dans la mobilisation des équipes, dans la performance des organisations. Sur la base d’une étude empirique faite de matériaux d’entretiens de type compréhensifs (Kaufman, 1996), nous proposons une analyse des « fondements invariables » de l’activité d’encadrement et nous analysons les « théorisations profanes » avec lesquelles les encadrants interviewés ont tenté de se « saisir » d’une réalité complexe et mouvante pour construire des modes d’action et de « réaction » qui soient autant d’outils opérationnels pour eux. Les résultats montrent comment des stratégies de résistance sont inventées pour « encadrer sans perdre son âme ». Ils indiquent que des pratiques alternatives silencieuses existent et qu’une forme de management « humaniste et bienveillant » peut exister et prendre place au sein d’une gestion des ressources humaines « durable ». Le terme de « durable » s’entendant ici, non pas au sens temporel du terme, mais au sens « écologique », c’est-à-dire soutenable et acceptable pour les « humains » encadrés et encadrants.

De la base Generalis - Indexpresse (base payante accessible à la Bpi)
 

Et pourquoi pas une Slow Finance ?",  Jeremy Hazlehurst, Problèmes économiques, 15 août 2013, n°3071, pp.42-47 
Fait partie d'un dossier de 6 articles intitulé "Le Slow Made, une révolution" (Management Today, 1er avril 2013)
La crise de 2007-2008 a révélé l'ampleur des dérives auxquelles s'était livré le secteur de la finance au cours des dernières années. Aux Etats-Unis comme en Europe, les pouvoirs publics ont souhaité mettre en place de nouvelles règlementations afin que ce secteur fasse de nouveau l'objet d'une régulation plus encadrée. Afin d'éviter le retour du "business as usual" (continuer à agir comme si de rien n'était), Gervaise Williams, gestionnaire de fonds américain, présente dans son ouvrage "Slow Finance", une alternative fondée sur l'investissement local à plus long terme.

 "Peut-on ralentir le temps ?"  Christophe Rymarski, Sciences humaines, 01 juillet 2012, n°239, pp.30-51
Dossier de 4 articles.
Le diagnostic est clair et inquiétant : le temps s'accélère. Nous serions absorbés par le présent qui nous tyrannise. Les choix qui s'offrent à nous sont si nombreux que, incapables de choisir, nous zappons de l'un à l'autre dans une course effrénée. Les statistiques nous montrent pourtant que nous disposons de beaucoup plus de temps que nos ancêtres, grâce notamment aux innovations technologiques qui nous permettent, par exemple, d'envoyer à la vitesse d'un clic une commande à l'autre bout du monde, ce qui nous aurait peut-être pris une année de voyage il y a encore deux siècles. Pourtant, le temps nous est compté : au travail, à la maison, en société, les rôles et les scénarios se multiplient, s'enchaînent et nous épuisent. Il est pourtant possible de ralentir, nous affirment les tenants du mouvement slow, qui militent un peu partout sur la planète afin que la lenteur devienne la norme de nos sociétés... 

"Slow Life : vers de beaux lents demains", Sylvain Menétrey, Aurélie Toninato, Clés, 01 février 2011, n°69, pp.84-88, 158-159
Slow art, slow management, slow money... De nouveaux concepts se développent à l'instar du mouvement Slow Food. Un but commun : lutter contre l'accélération générale en prenant du recul et le temps de vivre.

De la base Delphes interrogée en recherche libre car l'expression "slow management" n'est pas répertoriée dans le thesaurus...

"Slow management : la hiérarchie des urgences",  Courrier cadres, septembre 2013 - n° 74 - pp 44-45
Décryptage, en 2013, du concept du slow management qui ne suggère pas de ralentir le rythme des entreprises mais qui propose une autre manière de manager. C'est toute la philosophie du management pensé pour la performance qui est ici remis en cause. 

"Souffrance au travail : l'organisation en question", Xavier Baron, Bénédicte Haubold, Laurent Mahieu, Loïck RocheL'Expansion management review, juin 2011 - n° 141 - pp 9-49
Dossier consacré aux conditions de travail et au bien-être des salariés. Prévention du stress et des tensions. Agir sur les maux grâce au "slow management".

A titre informatif vous pouvez encore consulter la page Wikipédia consacrée au slow management


Cordialement,

BiblioSésame - Bibliothèque publique d'information

Captcha: