0   Commentaires

L'esclavage en Europe et en Afrique noire

J'aimerais avoir des informations sur l'esclavage en général, que ce soit en Afrique noire ou en Europe. Quand je dis informations, je parle de commencement, de but, de conséquences, de coupable et de fin.
L'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises
Charles Mercereau [Public domain], via Wikimedia Commons
Pour répondre à votre demande d'information, vous pouvez chercher des ouvrages sur l'esclavage en Europe et en Afrique dans notre catalogue, ou copier les titres suivants pour les rechercher sur ce même lien. 

Ouvrages généraux

Une histoire de l'esclavage de l'Antiquité à nos jours
Christian Delacampagne, Le Livre de poche, 2002 
Retrace l'histoire de l'esclavagisme depuis l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine, en s'intéressant aux aspects institutionnels (politiques, économiques) et aux justifications philosophiques ou religieuses qui ont pu en être données. 

Atlas des esclavages, traites, sociétés coloniales, abolitions de l'Antiquité à nos jours
Marcel Dorigny et Bernard Gainot, Autrement, 2006 
Abordant dans un premier temps les esclavages avant les grandes découvertes, de l'Antiquité au XVIe siècle, les auteurs évoquent ensuite, à compter du XVIIIe siècle, l'essor d'un mouvement abolitionniste structuré sur le plan international, contrepartie de l'expansion de la traite, de l'économie de plantation, de l'internationalisation des échanges 

Esclaves et négriers
Jean Meyer, Gallimard, 1998 (Découvertes) 
Quatorze millions d'humains transportés à fond de cale. Comme du bétail. En trois siècles, une monstrueuse transfusion, l'Afrique saignée pour nourrir l'Amérique. L'arrivée dans les plantations, l'enfer de l'esclavage. Ou la fuite éperdue vers la liberté... L'histoire d'un gigantesque trafic qui changea la face du monde. 

Esclavage et colonisation
Victor Schoelcher, PUF, 2007 (Quadrige. Grands textes) 
Cet ouvrage présente un recueil de textes choisis de Victor Schoelcher (1804-1893), jeune républicain envoyé aux Antilles par son père, qui en revient révolté par l'esclavage. Par son engagement politique et ses interventions publiques, il a contribué à faire adopter en 1848 le décret d'abolition de l'esclavage en France et dans les colonies. 

But, raisons, conséquences

Des chaînes à la liberté : anthologie de textes français sur les traites négrières et l'esclavage de 1615 à 1848
Jean Breteau et Marcel Lancelin, Apogée, 1998 
Présentation de textes politiques, philosophiques et littéraires favorables ou hostiles à l'abolition (opposant les idées aux intérêts économiques et financiers), ainsi que les textes législatifs les plus importants (du Code noir de 1685 à la première abolition de 1794, du décret de Bonaparte de 1802 à l'abolition de 1848). 

La Mémoire enchaînée : questions sur l'esclavage
Françoise Verges, Albin Michel, 2006 
Après avoir rappelé les grandes étapes des traites négrières et de l'abolitionnisme, l'auteur revient sur l'étonnante amnésie qui, depuis deux siècles, a occulté l'esclavage et ses héritages. Au-delà d'une restitution du passé, elle tente de comprendre en quoi celui-ci 
influe sur le présent et contribue ainsi à faire une place aux figures de l'esclave et du colonisé dans notre histoire. 

La France et ses esclaves : de la colonisation aux abolitions (1620-1848)
Frédéric Régent, Grasset, 2007 
Histoire de l'esclavage dans les colonies françaises. Etudie le choix des colons français de recourir à la main d'oeuvre servile dans les territoires colonisés, l'évolution des relations entre Noirs, Blancs et Amérindiens, entre esclaves, colons, affranchis et hommes libres 
de couleur, l'économie coloniale, les circonstances des deux abolitions de l'esclavage, etc. 

Sitographies et articles

Sur l'Encyclopaedia Universalis

Nous vous conseillons de consulter l'article de l'Encyclopaedia Universalis, parcièlement disponible sur Internet mais lisible dans son intégralité à la Bibliothèque publique d'information ou dans d'autres bibliothèques de prêt françaises. Voici une partie de l'article :
Jean-Pierre BERTHE, Maurice LENGELLÉ, Claude NICOLET, « ESCLAVAGE  »Encyclopædia Universalis [en ligne]
Quatre millénaires nous séparent des premières traces écrites que nous ayons de l'existence de l'esclavage : une tablette sumérienne intitulée Le Péché du jardinier, déposée au musée des Antiquités orientales d'Istanbul. Depuis l'apparition des civilisations rurales jusqu'au XVIIIe siècle en Europe, jusqu'au XIXe siècle dans la plupart des autres continents, l'esclavage a constitué la forme la plus répandue de l'organisation du travail, la base de la structure de l'économie. Pour alimenter les marchés d'hommes, les négociants ont dû organiser de très vastes migrations, qui ont atteint leur paroxysme dans le bassin méditerranéen durant l'Antiquité, puis sur les rives de l'Atlantique après la découverte du Nouveau Monde et la création des plantations coloniales. C'est dans ce sens que Werner Sombart a pu dire : « Nous sommes devenus riches parce que des races entières sont mortes pour nous : c'est pour nous que des continents ont été dépeuplés. »
Jonathan Swift a dénoncé, au début du XVIIIe siècle, le caractère absurde de la servitude en caricaturant les classes possédantes, représentées par des êtres difformes, des animaux domestiques, de doctes professeurs, voire des technocrates. À cette époque, en effet, une crise morale commençait à secouer les sociétés esclavagistes chrétiennes que troublaient la coexistence du droit au génocide et du devoir d'évangéliser, la nécessité de mettre en valeur les richesses des colonies, mais, en même temps, de préparer le royaume de Dieu.
Voici une partie de la bibliographie de l'article de l'Encyclopaedia Universalis (vous pouvez accéder à la bibliographie complète à partir d'une bibliothèque qui possède l'abonnement à l'encyclopédie)

Codes noirs : de l’esclavage aux abolitions, A. Castaldo dir.,  Dalloz, Paris, 2006
Les Pays-Bas et la traite des Noirs, P. Emmer, trad. du néerlandais par M. Cohendy, Karthala, Paris, 2005
Atlas historique des esclavages, B. Gainot & M. Dorigny, Autrement, Paris, 2006
L'Esclavage, coll. Que sais-je ?, P.U.F., Paris, 1955, rééd. 1992
Les Codes noirs hispaniques, M. Lucena Salmoral, U.N.E.S.C.O., Paris, 2005
L'Ère des négriers, G. Martin, Alcan, Paris, 1931, rééd. Karthala, Paris, 1993
Histoire de l'esclavage dans les colonies françaises, //, P.U.F., 1948, rééd. G. Montfort, 1978
L'Abolition de l'esclavage, //, P.U.F., 1948
La Traite des Noirs, O. Pétré-Grenouilleau, coll. Que sais-je ?, P.U.F., Paris, 1998
Le Code noir ou le Calvaire de Canaan, L. Sala-Molins, P.U.F., 1987
Esclavage et colonisation, textes choisis et annotés par E. Tersen, V. Schoelcher, P.U.F., 1951
De l’Afrique aux Amériques espagnoles, XVe-XIXe siècle : utopies et réalités de l’esclavage, J.-P. Tardieu dir., Université de La Réunion-L’Harmattan, Paris, 2002
L’Esclavage, la colonisation et après : France, États-Unis, Grande-Bretagne, P. Weil & S. Dufoix dir., P.U.F., Paris, 2005

Sur Wikipédia

Vous pouvez consulter Wikipedia l'encyclopédie libre :  Ici encore, vous pouvez consulter la bibliographie si vous souhaitez aller plus loin dans vos recherches. Voici une partie des ouvrages qui pourraient vous intéresser :

Voyage dans l'intérieur de l'Afrique, Mungo Park, FM/ La Découverte, Maspero, Paris, 1980
Libres et sans fers. Paroles d'esclaves, Frédéric Regent, Gilda Gonfier et Bruno Maillard, Fayard, 2015
Une histoire de l'esclavage, Christian Delacampagne, Le Livre de Poche, Paris, 2002
La Rochelle, l'Aunis et la Saintonge face à l'esclavage, Mickaël Augeron et Olivier Caudron, dir., Les Indes savantes, Paris, 2012
La Traite des Noirs, Serge Daget, Ouest-France Université, 1990
La France et ses esclaves, de la colonisation aux abolitions 1620-1848, Frédéric Régent, Grasset, Paris, 2007, réédition Pluriel, Paris, 2009.
Les Nègres de la République, Claude Ribbe, Alphée-Jean-Paul-Bertrand, 2007.
De l’esclavage en général, et de l’émancipation des noirs, avec un projet de réorganisation religieuse, M. Castelli, Paris, Comptoir des imprimeurs-unis,‎ 1844, 341 p. (lire en ligne)
Esclavage et colonisation, Aimé Césaire, poète et essayiste, Presses universitaires de France, Paris, 1948.
De l’affranchissement des esclaves dans les colonies françaises, André De Lacharière, Paris, Eugène Renduel,‎ 1836, 140 p. (à lire ici)
Lettre à l’empereur Alexandre sur la traite des noirs, William Wilberforce, Londres, G. Schulze,‎ 1822, 83 p. (livre en ligne)

D'autres titres

Traites et esclavages en Afrique orientale et dans l'Océan indien
Henri Médard, Khartala, 2013 
Une étude sur la traite et l’esclavage, ainsi que de leurs mutations complexes du XVe au XXIe siècle, dans l’espace de l’Afrique orientale et de l’océan Indien. 

Un tabou brisé, l'esclavage en Afrique : cas du Niger
Moustapha Kadi Oumani L'Harmattan, 2005 
Syndicaliste et militant des organisations de défense des droits de l'homme, l'auteur, issu lui-même d'une famille princière de Touareg berbères de la région de Tahoua, dresse un état des lieux de l'esclavage de nos jours dans son pays, mais aussi au Soudan et en Mauritanie, et en retrace l'histoire. 

L'abolition de l'esclavage, cinq siècles de combats XVIe-XXe siècle
Nelly Schmidt, Fayard, 2005 
Retrace l'histoire de l'émergence et du développement de la doctrine abolitionniste, qui aboutit en 1833 en Angleterre, en 1848 en France, en 1868 aux Etats-Unis, en 1888 au Brésil, à l'arrêt de l'esclavage, cette pratique guidée par le racisme, les intérêts économiques et les habitudes séculaires. 

Des catalogues nationaux

Vous pouvez consulter également les catalogues : 
  • de la Bibliothèque Nationale de France [lien],
  • de la Bibliothèque public d'information [à consulter].
Vous y trouverez de nombreuses références sur le sujet. 



Cordialement,

Eurêkoi - Médiathèque de Rueil-Malmaison
Captcha: