Article

Martin Scorsese à la Cinémathèque française
La Cinémathèque française rend hommage au réalisateur américain Martin Scorsese en lui consacrant une exposition qui se tient à Paris jusqu’au 14 février 2016

Martin Scorsese est reconnu comme l’un des plus grands cinéastes américains de notre temps. Il fait partie de la génération du Nouvel Hollywood des années 1970. C’est la Palme d’or obtenue en 1976 pour son film Taxi Driver qui l’a rendu célèbre. Succès confirmé avec Raging Bull en 1980. De Mean Streets au Loup de Wall Street, de Taxi Driver aux Affranchis en passant par Kundun ou Le Temps de l’innocence, il a bâti une œuvre aux multiples visages.  

Affiche exposition Scorsese
Affiche de l’exposition. Cinémathèque française

Photographies, storyboards, scénarios annotés, correspondances, costumes, affiches, objets culte… l’exposition Martin Scorsese s’appuie principalement sur la propre collection privée du réalisateur à New York, ainsi que sur la collection de Robert De Niro et celle de Paul Schrader. Elle offre aussi des images et du son avec des extraits de films, publicités, films rares, B.O., extraits de dialogues, entretiens avec Scorsese. Elle apporte un éclairage vivant sur les sources d’inspiration de Martin Scorsese, ses méthodes de travail et montre à quel point son approche artistique du récit a caractérisé le cinéma américain moderne.

Une vocation :
D’une famille italo-américaine très catholique, Martin Scorsese a passé son adolescence dans le quartier de Little Italy à New York. La famille traditionnelle italo-américaine, les gangs de rue constituent son univers et sont ses premières sources d’inspiration (Les Affranchis, 1990). Enfant chétif, il regarde beaucoup la télévision puis fréquente les salles de cinéma et acquiert ainsi une excellente connaissance du cinéma. Il souhaite devenir peintre, puis prêtre, avant de s’inscrire en 1960 à des études cinématographiques à l’Université de New York où il réalise ses premiers court-métrages.

Photo de Martin Scorsese avec ses parents
Martin Scorsese avec ses parents Charles et Catherine Scorsese, Italianamerican, 1974. © Martin Scorsese Collection, New York.

Ses thèmes :
L’adolescence, la fraternité trahie, l’amitié masculine, les relations entre hommes et femmes, les questionnements religieux tels que la faute, l’expiation, le pardon, la ville de New York sont autant de thèmes abordés au cours de cette exposition et qui caractérisent son oeuvre.

Scorsese et ses doubles :
Harvey Keite
l est le premier alter ego de Scorsese dans Who’s that knocking at my door (1967). Robert De Niro commence à travailler avec Scorsese en 1973 dans Mean streets. Il joue dans 8 films des personnages au caractère instable et avec des tendances névrotiques.
Dans les années 2000 , Leonardo Di Caprio devient le nouvel acteur fétiche sur plusieurs films de Gangs of New York (2002) au Loup de Wall Street (2013).

Martin Scorsese et Robert De Niro, Taxi Driver, 1976.  © Martin Scorsese Collection, New York.

Conscient de la fragilité des copies de films et profitant de sa notoriété,  il fonde en 1990, avec des cinéastes amis tels Spielberg et Kubrick, The Film Foundation dont la mission est de conserver le patrimoine cinématographique mondial.

Le travail sur les films :
L’exposition montre comment Scorsese prépare ses films avec rigueur, créant ainsi un cadre tout en laissant les pulsions s’exprimer. C’est ainsi que l’on peut voir son tout premier storyboard réalisé à l’âge de 11 ans.