0   Commentaires
Article

L'été à Paris #1 : vue sur les toits

L’été est vraiment la saison idéale pour prendre de la hauteur dans la capitale et admirer les toits de Paris. C’est dans les quartiers les plus denses que la vue est la plus harmonieuse et peut évoquer une mer de zinc recouvrant la ville. Sans attendre leur inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, nous vous invitons sur les hauteurs de Paris pour profiter, le plus souvent gratuitement,  de points de vue exceptionnels sur les toits parisiens. 
vue des toits de Paris à partir du Centre Pompidou
Les toits de Paris vus du Centre Pompidou, Delphine Nicolas, Bpi,[CC-BY-NC-3.0]


Le plafond parisien

Dans le centre de Paris la réglementation datant du préfet Haussmann limite la hauteur des constructions à 25 mètres, c’est ce qu’on appelle le « plafond parisien ».
Seuls quelques bâtiments percent ce plafond parisien. Des exceptions notoires ont été faites pour des monuments comme le Centre Pompidou qui s’élève à 42 mètres de haut.

A titre de comparaison, les monuments les plus hauts du centre de Paris sont
Le Panthéon : 83 mètres
La Tour Saint-Jacques : 52 mètres
Notre-Dame de Paris : 35 mètres
L’église Saint-Eustache : 35 mètres

Et les points culminants à la périphérie de cet hyper-centre 
La tour Eiffel : 300 mètres (hors antenne)
La tour Montparnasse : 210 mètres
Le Sacré-Cœur : 50 mètres

Le panorama du Centre Pompidou : une vue à 360° sur les toits de Paris

Considéré comme l’une des plus belles vues de Paris, ce panorama est accessible avec un ticket spécial  Vue de Paris à 3€. Il  permet de monter les chenilles emblématiques  jusqu’au 6e niveau et de profiter graduellement d’une vue idéale : ni trop près, ni trop loin,  juste assez pour reconnaître, admirer et détailler les principaux monuments. La plateforme vitrée du 6e niveau est appelée le belvédère, le visiteur est comme suspendu dans le vide avec Paris devant lui.
Un autre moyen pour profiter de cette vue splendide, c’est de prendre l’ascenseur (gratuit) jusqu’au 6e niveau et de s’asseoir à  la terrasse du « Georges » pour  boire un café . 
Le Centre Pompidou est accessible  à partir des lignes de métro n° 1, 4, 7, 11 et 14 (stations Rambuteau, Hôtel de Ville) ou Châtelet. On peut aussi prendre la ligne A du RER et descendre à la station Châtelet les Halles. 
 
toits de Paris vus du centre Pompidou
Les toits de Paris vus du Centre Pompidou, Delphine Nicolas, Bpi,[CC-BY-NC-3.0] 

La butte Bergeyre : une terrasse sur Paris

Autrefois lieu d’une importante fête foraine appelée « les folles buttes », la butte Bergeyre qui abrite de jolies maisons de l’entre-deux-guerres a des faux airs de village de campagne endormi.
Mais ce n’est pas le seul atout de ce petit coin de Paris, il suffit en effet de gravir les escaliers de la rue Barrellet ou de suivre les lacets de la rue Georges Lardennois jusqu’au croisement avec la rue Rémy de Gourmont  pour se retrouver en altitude face à un panorama inattendu sur Paris avec une vue inhabituelle sur le Sacré-Cœur.
La butte Bergeyre, située dans le 19e arrondissement non loin du Parc des Buttes Chaumont, culmine à 100 mètres d’altitude.
Pour la découvrir, il faut prendre la ligne 2 (Nation - Porte dauphine) et descendre à la station Colonel Fabien. 
vue sur paris du haut de la butte Bergeyre
La butte Bergeyre By Tangopaso (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons



 

Le belvédère du parc de Belleville

Moins connues que le parvis de Montmartre, les hauteurs du parc de Belleville offrent l’une des plus belles vues sur Paris.
Ce parc, aménagé en 1988 par l’architecte François Debulois et le paysagiste Paul Brichet sur la colline de Belleville, s’élève à la même hauteur que Montmartre (128 m)  mais,  gros avantage, il ne connaît pas la même affluence touristique !  
La vue panoramique permet d’admirer sereinement tous les monuments du centre de la capitale, de Saint-Ambroise à l'Est, à la Trinité à l'Ouest.
Le jardin aménagé en terrasses offre aussi d’agréables pelouses d’où la vue est tout aussi appréciable.
Vous pourrez également y découvrir des plans de vignes (140 pieds sur 250 m2), témoins du passé viticole de la colline de Belleville qui jusqu’au 19e siècle accueillait de nombreuses vignes. Les parisiens venaient y boire le Ginguet, vin qui donna par la suite son nom aux Guinguettes, cabarets populaires parisiens.. 
Le parc est accessible à partir des stations Couronnes (ligne 2) ou Belllevile (ligne 11), son adresse officielle est le  47 rue de Couronnes dans le 20e arrondissement. 
vue sur Paris depuis le parc de Belleville
Vue sur Paris du Parc de Belleville By LPLT [CC BY-SA 3.0 ], via Wikimedia Commons


 
Captcha: