Portrait

Robert Darnton

Portrait de Robert Darnton
Robert Darnton par Berkman Center for Internet & Society (CC BY-NC-SA 2.0)
Robert Darnton est directeur de la bibliothèque de l’Université de Harvard aux Etats-Unis. Il est connu pour ses travaux sur l'histoire du livre au 18e siècle, mais il s'intéresse également à l'avenir du livre ; c'est notamment un fervent défenseur du livre numérique. 
Il a participé à des projets de publication en ligne de travaux scientifiques ou de mise en commun de ressources numériques. Il est également un acteur majeur, depuis une quinzaine d'années, dans le dialogue des institutions publiques avec Google qui projette de numériser  les collections des bibliothèques. Il reçoit le 5 juin 2013 le prix de la fondation Simone et Cino del Duca de l’Institut de France.

Ses travaux historiques et ses questionnements sur la période contemporaine tournent autour des mêmes enjeux :
 
  • l’écriture des textes, traversée et nourrie par les imitations, les plagiats, les commentaires, les réécritures et les ajouts, loin du mythe d’un texte propre et délimité nettement par son auteur. 
  • la diffusion auprès du public et l’inventivité des éditeurs pour pallier les difficultés rencontrées : les éditions pirates contre la censure, la numérisation pour les livres rares… 
  • le rêve d’une diffusion universelle des savoirs dans une République des lettres que le Siècle des Lumières porta en son temps et qu’Internet remet à l’ordre du jour.

Les révolutions du livre numérique

Comme directeur d'une grande bibliothèque, Robert Darnton joue un rôle majeur dans la réflexion sur l'avenir du livre et des bibliothèques. Partisan de l'ouverture du savoir à tous, il s'émerveille des possibilités offertes par la numérisation des ouvrages pour faciliter leur accès. Mais le monopole que tente d'instaurer Google dans son projet Google Book Research ne laisse pas de l'inquiéter.  
La révolution numérique qui est en train de se produire induit une série d'espoirs et de craintes plus ou moins raisonnés. Robret Darnton réfléchit à l'évolution des pratiques d'écriture, de lecture, d'accès aux savoirs. Il en fait une synthèse dans son dernier ouvrage.




Apologie du livre : demain, aujourd'hui, hier

Gallimard, 201
Disponible à la Bpi, niveau 2, 024 DAR

Pour en savoir plus :
En bref : un article de Télérama.
En long : l'entretien de Robert Darnton avec Jean-Noël Jeanneney (auteur de Quand Google défie l'Europe, 2006) sur France Culture.

 L'ouvrage -en réalité une série d'articles publiés précédemment- part d'exemples concrets de l'histoire du livre pour démonter des mythes et poser des questions sur l'évolution de la transmission des savoirs aujourd'hui. Par exemple, dans le premier chapitre, R. Darnton revient sur l'opposition entre la lecture suivie traditionnellement pratiquée dans un livre, et la lecture éclatée aujourd'hui sur Internet. Il explique qu'en réalité la pratique de la lecture par fragments a toujours existé et donnait lieu à la constitution de recueils de copié-collé par de nombreux lecteurs qui sélectionnaient les passages intéressants pour eux, à partir desquels ils recréaient une oeuvre personnelle.

Ou encore, dans le troisième chapitre, il revient sur les accusations faite à Internet de ne pas diffuser d'informations fiables, contrairement aux livres. Au contraire, dit-il, la fiabilité de l'information n'a jamais existé, pas plus que la stabilité du texte : l'exemple des éditions de Shakespeare au 17e siècle lui permet de montrer toute la complexité du processus d'édition d'un texte qui, bien souvent, n'est pas fixé de façon ferme et définitive par l'auteur. 

Enfin, R. Darnton revient souvent dans ce livre sur le projet de Google de numériser les fonds des bibliothèques. Il est très partagé sur la question, fasciné par les promesses d'une numérisation à grande échelle de collections rares pour les rendre accessibles sur le net, et l'inquiétude devant le monopole commercial de Google qui voudra tirer des profits financiers à partir de collections publiques.

Il pointe trois problèmes supplémentaires :
 
  • Google ne pourra pas tout numériser et fait ses choix de manière hasardeuse et non scientifique
  • il peut faire faillite, mettant en danger la pérennité du stockage et de la mise à disposition des oeuvres
  • il fait des erreurs :  "Google emploie des miliers d'informaticiens mais, pour autant que je sache, pas un seul bibliographe."
Il s'explique dans le magazine Books et sur Arte

Le livre au 18e siècle

Comment un texte était-il écrit, publié et lu ? Robert Darnton a publié une série d'ouvrages sur l'histoire du livre et de la lecture au 18e siècle. Il pénètre ainsi dans l'univers des mentalités et des représentations du monde. De l'histoire de l'Encyclopédie aux libelles clandestins qui ont forgé une opinion publique et préparé la Révolution Française, ses études sont autant d'incursions dans les secrets de l'Histoire.
 


Le diable dans un bénitier : 
l'art de la calomnie en France, 1650-1800
, Robert Darnton
Paris, Gallimard, 2010
A la Bpi, niveau 3, 840(091)"17" DAR

Compte-rendu de l'ouvrage par Justine Canonne



 


Le grand massacre des chats : attitudes et croyances dans l'ancienne France
, Robert Darnton
Paris, Les Belles Lettres, 2011
A la Bpi, niveau 3, 944-61 DAR
Cinq études pour mieux comprendre les mentalités du 18e siècle en partant des témoignages laissés par des hommes peu connus, un compagnon imprimeur, un inspecteur de librairie, un négociant de La Rochelle… L’auteur donne sens à des petits détails qui révèlent les croyances et l’univers dans lesquels vivent les hommes de l’époque.
Compte-rendu de l'ouvrage par Christian Jouhaud

 

Pour en savoir plus, voir la série de conférences proposée par la Maison des Sciences de l'Homme
 
Auteur :
CC BY-SA 3.0 FR

Tags :
bibliothèque
internet
lecture
informatique
Captcha: