Publié le
27/07/2020
Son
Appartient au dossier :

Mettre en mots l'aliénation au travail

Pendant la rencontre « Dialogue autour de Cora dans la spirale », le romancier Vincent Message et la journaliste Mona Chollet abordent les problématiques liées à l’aliénation au travail et à la gestion du temps en entreprise.  
En prolongement du festival littéraire « Effractions », organisé à la Bpi en février 2020, Balises vous propose pendant l’été une sélection de cinq rencontres autour de l’effondrement, du roman hybride ou de l’écriture du réel.
 

Pour écrire Cora dans la spirale (2019), Vincent Message s’est appuyé sur Accélération et Aliénation (2010) du sociologue Hartmut Rosa. Cet ouvrage explique que la vie moderne fait subir aux individus une pression qui a un impact sur leur temps, leur espace et leur rapport aux choses. Le romancier dresse un parallèle avec l'essai de la journaliste et essayiste Mona Chollet, La Tyrannie de la réalité (2004), dans lequel elle se demande comment le sommeil, qui constitue un tiers des vies humaines, est réduit par le capitalisme. Ce dernier prend possession des rêves, des gestes, de la psyché de chaque individu. Vincent Message précise que Cora dans la spirale est « un roman de l’expérience corporelle ». Il le définit comme « un point de vue métaphysique sur le quotidien ».

Mona Chollet cite Temps, discipline du travail et capitalisme industriel (2004) de l’historien Edward Thompson. L’ouvrage décrypte comment l’habitude des horaires a été inculquée dès le début de l’ère industrielle. « Le rythme naturel de l’être humain a été remplacé par des horaires fixes », explique-t-elle. L’entreprise hache le temps de ses employés. Cora est prise dans ce « management totalitaire » mais refuse d’amputer sa vie. Elle voudrait retrouver sa liberté. Pour Mona Chollet, « Cora dans la spirale n’est pas un roman à thèse mais un tableau complet et minutieux de la vie en entreprise ».


À retrouver dans la WebTv / WebRadio.

Auteur :
CC BY-NC-SA 4.0