Sélection

Appartient au dossier : Les migrations aujourd’hui

Bande dessinée et migrations

Le phénomène migratoire intéresse la bande dessinée depuis longtemps, que se soit sous forme de témoignage, de reportage ou de fiction inspirée de faits réels.

Webdocumentaire sur l'histoire du Bidonville de la Folie à Nanterre : 1950 - 1971
© Laurent Maffre

En 2013, le Musée National de l’Histoire de l’immigration a présenté une grande exposition sur ce thème : Albums : des histoires dessinées entre ici et ailleurs qui regroupait plus de 400 documents explorant l’histoire de l’immigration à travers le 9ème art et dont la page web met à disposition une mine d’informations.

Avec les conflits afghan et syrien et l’arrivée massive de réfugiés en Europe, la littérature graphique continue de constituer un moyen de donner la parole, de témoigner, d’aider, de s’engager, d’interroger. De nombreux dessinateurs, habitués à porter un regard particulier et sensible sur le monde qui les entoure, témoignent à travers leur art d’une réalité qui les touche tout particulièrement. Voici une sélection de travaux récents et multimédias, pour comprendre en images un phénomène brûlant d’actualité.

Publié le 27/04/2016 - CC BY-SA 4.0

Sélection de références

Extrait du webdocumentaire en BD sur l'histoire du Bidonville de la Folie à Nanterre
© Laurent Maffre

127, rue de la Garenne, le bidonville de La Folie à Nanterre

Les migrations ont une longue histoire. La « Jungle » de Calais ou les camps de fortune installés par les migrants d’aujourd’hui sont en quelques sorte les héritiers des Bidonvilles d’hier. Le beau webdocumentaire 127, rue de la Garenne, raconte, à partir des archives sonores de Monique Hervo, des planches du roman graphique Demain Demain de Laurent Maffre et d’une création sonore de Fabrice Osinski, la vie quotidienne et l’histoire et les luttes des habitants du bidonville de la Folie à Nanterre de 1950 à 1971.

Comics for equality

ComiX4= | Comics for Equality

Le projet Comix for equality (Bande dessinée pour l’égalité) a été initié par l’association italienne Africa e Mediterraneo. Ayant pour but le dialogue interculturel et la lutte contre la xénophobie et les discriminations en Europe, il a consisté en un concours de bandes dessinées réalisées par des auteurs migrants ou de deuxième génération racontant les difficultés et les préjugés auxquels ils ont été (ou sont) confrontés. Le résultat est une plateforme web regroupant 56 bandes dessinées réalisées en 2013 par 41 artistes  et traduites en 9 langues. Comix For Equality a remporté l’International Innovation Awards 2014.

BD sur les migrations et les lois migratoires en France par la CIMADE

La Cimade : des oiseaux migrateurs

L’association la CIMADE, qui « défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions », a fait réaliser par l’artiste Federico Geller une petite bande dessinée pour sensibiliser le public aux difficultés rencontrées par les migrants et réfugiés qui arrivent ou séjournent sur le territoire français. Un récit engagé et en dessins « pour comprendre la dégradation des politiques migratoires et déconstruire les préjugés. »

Les nouvelles de la Jungle : une enquête dessinée de Lisa Mandel et Yasmine Bouagga

Les nouvelles de la Jungle : une enquête de Lisa Mandel et Yasmine Bouagga

La dessinatrice Lisa Mandel et la sociologue Yasmine Bouagga, chercheuse au CNRS, ont entrepris, depuis le 20 février 2016, de raconter en bande dessinée le quotidien des migrants et réfugiés installés dans les camps à proximité des points de passage vers le Royaume Unis ou en attente de la possibilité de pouvoir déposer une demande d’asile ou de titre de séjour en France. Avec humour, précision et un grand didactisme, elles racontent en dessins la vie quotidienne de ces personnes, décortiquent les lois et règlements qui régissent le droit des étrangers, dépeignent le travail des associations et militants qui leur viennent en aide, fournissent des informations pratiques à ceux qui voudraient aider.

Un site utilisant Les blogs Le Monde.fr

Titeuf migrant sur le blog de ZEP

Mi petit, mi grand...

Afin de dénoncer le drame des migrants , le dessinateur Zep décide de confronter son fameux personnage Titeuf à la guerre, à la mort et à la nécessité de s’enfuir.  Le temps d’un post sur le blog What a Wonderfull World, Titeuf devient donc un enfant migrant. En transposant ainsi un personnage et son quotidien qui nous sont si familiés dans la violence du monde dans lequel sont plongés toutes ces personnes qui fuient aujourd’hui leur pays, Zep a voulu susciter l’émotion et l’empathie et transmettre « quelque chose d’émotionnel que l’on peut tous comprendre : des gens sont en train de s’enfuir parce qu’on les tue« . Avouant avoir réalisé cette planche « la boule au ventre », il espère toucher le plus grand nombre en nous sensibilisant sur le fait que ces gens, cela pourrait être nous.

Un an à Calais, un reportage dessiné de Louise Druelle

Un an à Calais par Louise Druelle

Mai 2014, l’artiste Louise Druelle, alias Loup Blaster, retourne à Calais, sa ville natale et y découvre les campements de ceux que l’on appelle « les migrants ». Pendant un an, elle partage le quotidien de ces femmes et hommes venus de Syrie, d’Érythrée ou du Soudan et le raconte à travers un reportage dessiné qui fut finaliste du concours du festival le Grand Bivouac d’Albertville 2015.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet