Brève

Etienne Davodeau, BD reporter de la vie ordinaire

Double actualité pour Etienne Davodeau en ce début d'année 2014.  Son livre de BD en deux tomes Lulu, femme nue est porté à l'écran par la réalisatrice Sólveig Anspach avec Karine Viard dans le rôle principal et son album Le Chien qui louche fait partie à nouveau de la sélection officielle du festival de la BD d'Angoulême 2014. 
/files/live/sites/Balises/files/Images/bande-dessinee/By%20Selbymay%20%255BCC-BY-SA-3.0%255D%2c%20via%20Wikimedia%20Commons.jpg
Etienne Davodeau, Lulu femme nue © Futuropolis
Etienne Davodeau écrit depuis 1992 des livres de bandes dessinées qui racontent l'histoire de "vrais gens". Il  transforme ses voisins, ses amis, sa famille en héros ordinaires et traite les événements historiques à l'échelle humaine. Chacun de ses ouvrages est le fruit de longues recherches et l'occasion de beaux portraits. 
Ses livres figurent régulièrement dans la sélection officielle du Festival de bandes dessinées d'Angoulême et le top 15 de bandes dessinées hors mangas mais c'est la première fois qu'un de ses albums est adapté au cinéma. La Lulu de Sólveig Anspach n'est pas celle d'Etienne Davodeau mais elles ont beaucoup de choses en commun. La réalisatrice s'est attachée plus au personnage qu'à la restitution de l'histoire. Le tout est moins triste que la BD mais dans le même esprit. D'ailleurs Sólveig Anspach et l'auteur de BD ont aussi beaucoup de points en commun. Ils sont tous deux proches du documentaire et attachés aux histoires intimistes, aux rencontres, aux sentiments.
En savoir plus sur son travail
 
Captcha: