Brève

Connaissez-vous la Transnistrie ?

Cette minuscule bande de terre d’environ 4 000 km ² se situe à l’est du fleuve Dniestr, à la frontière entre la République de Moldavie et l’Ukraine.
Mais quel est son statut ?
 

Carte de la Transnistrie
Carte de la Transnistrie. La “République du Dniestr” en rouge. Le territoire en jaune fait partie de l’OTAN, sous contrôle moldave ; le territoire violet fait partie de la République de Moldavie (non OTAN) mais sous contrôle de la RMN, Creative Commons
 

Après la dissolution de l’URSS en 1991, la Transnistrie a fait sécession de la Moldavie à la suite d’une guerre civile de deux ans. Elle s’est ainsi autoproclamée indépendante en 1992 sous le nom de  “République moldave du Dniestr”, avec pour capitale déclarée Tiraspol. Elle possède sa propre constitution, son hymne, son drapeau, son Parlement (Soviet Suprême), son président, son gouvernement, son armée, sa monnaie.

Cet Etat n’est reconnu par aucun pays de la communauté internationale. Selon le droit international, il fait toujours partie de la Moldavie. Seules les républiques d’Ossétie du Sud, d’Abkhazie et du Haut-Karabagh elles-mêmes reconnues par la Russie, le reconnaissent.

Les habitants, 550 000 selon les autorités, moins selon la population, ont depuis longtemps choisi leur camp : Non à l’Europe, oui à la Russie.  Les autorités souhaitent d’ailleurs depuis plus de 20 ans une intégration à la Russie.  Cette enclave russe pourrait devenir une sorte de prochaine Crimée (La Crimée est devenue partie intégrante de la Russie suite à un référendum contesté en mars 2014).

.La Transnistrie est surtout un espace de non-droit dirigé par un régime néo-soviétique autocratique corrompu. Les plus grands entrepôts de munitions et d’armement d’Europe y sont dissimulés et le territoire constitue une véritable plaque tournante de trafics en tous genres.

Check Point en Transnistrie
 Welcome to Transnistria, 
Checkpoint at the bridge over river nistru. Taken from a driving car by Pieter van Marion, Creative  Commons

Si vous êtes curieux de lectures sur ce « pays qui n’existe pas », vous trouverez ci-dessous quatre ouvrages de nos collections et quelques sites en ligne pour une première approche .

Publié le 18/12/2014 - CC BY-SA 3.0 FR

Sélection de références

Transnistrie : la poudrière de l'Europe

Deleu, Xavier
Hugo doc, 2005

Cette enquête journalistique, qui prend la forme d’un carnet de route, nous fait découvrir ce petit coin de l’Europe très méconnu.

À la Bpi, niveau 2, 328(471) DEL

Transnistrie, un pays qui n'existe pas

Photographies Nicolas Righetti ; Texte Laurent Nicolet, Préface Sylvain Tesson
Favre, 2014

Un regard sur les habitants de cette république autoproclamée et des vues de sa capitale, Tirasol, lors de séjours réalisés entre 2010 et 2013.

À la Bpi, niveau 2, 328(471) RIG

Transnistrie : voyage officiel au pays des derniers soviets

Delorca, Frédéric (1970-....)
Ed. du Cygne, 2009

L’auteur s’est rendu en Transnistrie en 2007 dans le cadre d’une mission franco-polonaise. Il a pu interviewer des hommes politiques, des chef d’entreprises, des hauts fonctionnaires… et nous livre ici un carnet de voyage.

À la Bpi, niveau 2, 328(471) DEL
ou en livre numérique sur la plate forme Bibliovox accessible depuis votre domicile si vous ouvrez un compte Bibliovox à la bibliothèque.

Les chemins de l'Etat de droit : la voie étroite des pays entre Europe et Russie

Parmentier, Florent
Presses de Sciences Po, 2014

Un Etat de droit est-il possible dans les pays de l’Europe de l’Est et du Caucase, condition d’un rapprochement durable avec l’Union européenne? Dans cet ouvrage, le politologue Florent Parmentier, grand connaisseur de la Moldavie, appuie son analyse sur un appareil théorique riche et de nombreuses références.

À la Bpi, niveau 2, 326.6 PAR

lien vers article sur le site Diploweb

Géopolitique. Leçons de Transnistrie pour l'Ukraine. - CEI

Le conflit ukrainien est le plus important sur le continent européen depuis la désintégration de la Yougoslavie (1991-1992). Il constitue pour l’Europe un choc similaire à ce qu’a été le ” Printemps arabe ” à partir de 2011, où plusieurs changements de régimes et conflits sont apparus.
Dans cet article de Cyrille Bret et Florent Parmentier du site diploweb.com, “Qu’apprend la Transnistrie à l’Ukraine?”, le conflit ukrainien est analysé au regard de la situation assez similaire de la Transnistrie.

Nouvelle fenêtre

Quel statut pour la transnistrie ? - REGARD SUR L'EST

Bande de terre à l’est du Dniestr, ancien territoire ukrainien peuplé majoritairement de russophones, la Transnistrie a fait sécession de la Moldavie (dont la “roumanisation” était annoncée) en septembre 1990. Une guerre civile s’en suivit, aboutissant à une situation de ni guerre ni paix entre Chisinau, qui aspire à l’intégrité territoriale et Tiraspol, qui défend farouchement sa souveraineté.
Dans “Quel statut pour la Transnistrie?” sur le site de la revue Regards sur l’Est, Carole Charlotin nous donne une analyse et une chronologie de la sécession à la souveraineté.

Nouvelle fenêtre

Présentation de la Moldavie

Sur le site France Diplomatie,
présentation de la Moldavie avec un petit chapitre sur les revendications sécessionnistes de la Transnistrie.

Nouvelle fenêtre

Transnistrie : le rêve de Russie

Transnistrie : le rêve de Russie, court reportage de Barbara Lohr pour Arte en 2014.
La Transnistrie vit toujours à l’heure soviétique. Après la chute de l’URSS, cette petite république s’est séparée de la Moldavie. Aujourd’hui elle rêve, comme la Crimée, de s’ancrer à la Russie.

Nouvelle fenêtre

La Transnistrie - Cairn.info

La Transnistrie, au sein de la République socialiste soviétique de Moldavie, alors sans aucun statut, a autoproclamé son indépendance en septembre 1990, à l’instigation des russophones, alors même que la Moldavie n’était pas encore indépendante, avec pour objectif son rattachement à l’URSS.
Cet article “La Transnistrie. Politique de légitimité d’un Etat de facto” de Florent Parmentier dans Le Courrier des Pays de l’Est, n°3, de 2007 fait le point sur l’identité, la politique et l’économie de la Transnistrie et ses stratégies de légitimation.

Àconsulter gratuitement à la Bpi sur la base de données Cairn

Nouvelle fenêtre

VU DE ROUMANIE : Après la Crimée, la Transnistrie et les bouches du Danube ?

Article du Courrier international du 17 avril 2014.
Le 15 avril, Evgueni Sevciuk, le président de la République non reconnue de Transnistrie a demandé le rattachement à la Russie de ce territoire situé dans l’est de la Moldavie.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet