Sélection

Appartient au dossier : Confucius, confucianisme : une morale de 2500 ans

Courants et évolutions du confucianisme

Le confucianisme a eu un fort impact sur la civilisation chinoise et mais aussi sur celle d’autres peuples. Aujourd’hui, ce courant perdure ou renaît et se diffuse jusqu’en occident.

Confucius, “l’Enseignant de dix mille générations”.

La critique de ses détracteurs, ne fut pas un obstacle à l’instauration d’un culte de Confucius à titre posthume. Parfois nommé “Dieu Suprême”, plusieurs temples lui sont consacrés, dans les grandes villes chinoises et d’Extrême-Orient, sur le modèle de celui de Qufu. 

Le confucianisme a eu un fort impact sur la culture, la psychologie et l’éthique des chinois et d’autres peuples des pays voisins (Corée, Vietnam, Japon…). En réaction, le néoconfucianisme, plus spirituel et intériorisé, fut marqué par une synthèse fondée sur une relecture des Entretiens et des Classiques, avec une volonté de retour au confucianisme premier.

Actuellement, en République populaire de Chine, la redécouverte des grands textes par un vaste public se développe en marge du système d’éducation obligatoire. On y retrouve parfois une véritable dimension religieuse, tendant à réactiver les rituels confucéens. Ce mouvement bénéficiant d’une certaine tolérance de l’État chinois, on peut y voir le signe d’une influence toujours présente du confucianisme sur la culture chinoise. 

Les Instituts Confucius

Les Instituts Confucius sont des établissements culturels publics à but non lucratif, implantés depuis 2004 par la République populaire de Chine dans le  monde entier, en partenariat avec des universités et autres institutions sous le contrôle du Conseil international de la langue chinoise. A la fin de l’année 2011, on comptait 358 Instituts Confucius dans 105 pays, dont une quinzaine en France. Leurs buts sont principalement de dispenser des cours de chinois ou de soutenir les activités d’enseignement locales, de délivrer des diplômes de langue et de participer à la diffusion de la culture chinoise.

Les Instituts Confucius sur Wikipédia

Publié le 06/06/2013 - CC BY-SA 4.0

Sélection de références

La dernière révolution de Mao : histoire de la Révolution culturelle, 1966-1976

MacFarquhar, Roderick ; Schoenhals, Michael
Gallimard, 2009

Une étude éclairant les liens entre une certaine interprétation du confucianisme et le maoïsme.

À la Bpi, niveau 3, 951-82 MAC

La philosophie morale dans le néo-confucianisme : Tcheou-Touen-yi / par Chow-Yih-Ching,... , préface de Paul Demiéville,...

Chow Yih-Ching
Presses universitaires de France, 1954

Texte chinois des oeuvres de Tcheou Touen-yi

À la Bpi, niveau 2, 298.52 CHO

À lire : le compte-rendu de cet ouvrage par Anna Ghiglione sur Erudit.org : “Comment lire un “classique” américain avec une attitude sinologique”.

Le bonheur selon Confucius : petit manuel de sagesse universelle; Confucius from the heart : ancient wisdom for today's world

Yu, Dan
Belfond, 2009

“La pensée de Confucius est de nouveau instrumentalisée par les autorités chinoises, ce dont ce best-seller, écrit par une star médiatique de l’université de Pékin, est le relai. Yu Dan y réduit les méditations confucéennes au « sens du devoir » et incite ses lecteurs à ne chercher que dans des relations individuelles les moyens du mieux-être.”
(in Le Magazine littéraire, n° 491)

À la Bpi, niveau 2, 298.52 YU

Le désarroi de Confucius

Danois, Jacques
Fayard, 2000

Les enfants vietnamiens qui naissent aujourd’hui seront-ils victimes demain d’une nouvelle guerre celle qui oppose l’Ancien et le Nouveau ? Depuis des années, les “longs nez”, les étrangers, qu’ils soient français ou américains, ont suggéré aux jeunes Vietnamiens d’abandonner le culte confucéen des ancêtres qui, au yeux des Occidentaux, paralyse l’initiative personnelle et la marche individuelle vers le progrès. Les Vietnamiens, attachés a la tradition séculaire ne sont-ils pas les otages de leur clan, de leurs familles, de leur dynastie ? L’auteur, Jacques Danois, né en 1927, grand reporter a couvert de nombreuses guerres avant celle du Viet Nam. Après avoir été responsable de l’information de l’Unicef en Afrique et en Asie du Sud-Est.

À la Bpi, niveau 2, 309(533) DAN

Le nouvel âge de Confucius : Modern confucianism in China and South Korea

Blanchon, Flora, Park-Barjot, Rang-Ri
PUPS [Presses de l'Université Paris-Sorbonne], 2007

Résistant aux pressions du Premier empereur de Chine, à la rivalité taoïste, à l’invasion du bouddhisme, au positivisme occidental et, naguère, au maoïsme virulent des Gardes rouges, le confucianisme a prospéré malgré tout dans la diaspora et dans d’autres pays asiatiques. Il s’est, notamment, confortablement installé en Corée où il structure en profondeur l’ensemble des relations sociales du pays. Aujourd’hui, on assiste à une véritable réhabilitation de cette école de sagesse prônant le respect des rites et un sens moral strict. Les autorités chinoises viennent d’entamer l’élaboration d’un nouveau canon confucéen pour donner du sens à une société à la fois éblouie par le développement économique et tentée pas des religiosités diverses. En Corée du Sud, le confucianisme, questionné par les évolutions économiques et morales, répond par des recherches universitaires visant à confirmer sa pertinence pour les temps modernes.

À la Bpi, niveau 2, 298.52 NOU

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet