Dossier

Société

De tous poils

Aujourd’hui, avec la réapparition de la barbe savamment taillée ou négligée portée chez les hommes jeunes ou moins jeunes, on assiste au retour des salons de coiffure et barbier, tandis que les instituts de soins augmentent leur chiffre d’affaires avec l’épilation féminine et masculine

Homme lion
Homme lion, CC-PD-Mark, Wikimedia Commons

Parfois glorifié comme attribut de la sagesse ou au contraire considéré avec mépris, le poil ne laisse pas indifférent, comme l’atteste la richesse des expressions : caresser dans le sens du poil, à rebrousse poil, hérisser le poil, d’un poil, ou d’un cheveu.

La présence et la disparition du poil –  ou le « sens du poil »,  suscite ainsi depuis toujours intérêt et curiosité. Quelle est l’utilité du poil ? Comment expliquer les différences de pilosité ? Quelle image en donne l’art et la littérature ? Autant de questions auxquelles nous apporterons des éléments de réponse. Nous n’évoquerons cependant pas ici le poil et la religion, sujet dont la richesse et la complexité exigerait d’y consacrer une étude spécifique. 

Publié le 18/09/2014 - CC BY-SA 4.0

Dans ce dossier

Article

Jumeaux aux cheveux roux
Dpulitzer, CC-BY-SA-3.0, Wikimedia Commons

18/09/2014

Sciences et techniques - Société

Le poil apparaît avec les toutes premières formes de vie, comme l’attestent des microfossiles d’organismes poilus découverts en Afrique du...

Article

gravure représentant Barbe bleue
Gustave Doré, CC-PD-Mark, Wikimedia Commons

18/09/2014

Société

La perception de la pilosité est très différente suivant les époques et les cultures, la partie du corps concernée, et...

Article

Sébastien Tellier au Printemps de Bourges, 2008
Sébastien Tellier au Printemps de Bourges, Choufi, CC-BY-2.0, Wikimedia Commons

18/09/2014

Société

Aujourd'hui la mode n'est plus au rasage parfait, ni même à la barbe de trois jours, mais à la barbe...

Article

Salon de barbiers
Barbier à Gloversville, CC-BY-2.0, Clemens v. Vogelsang, via Flickr

18/09/2014

Économie et droit - Société

Avec la mode de la barbe, on constate de nouvelles tendances, comme la baisse des ventes des rasoirs, des lames...

Bibliographie du dossier

Histoire du poil

Marie-France Auzépy
Belin, 2011

Hier comme aujourd’hui, de comportement, un signe politique, un indice social. Une histoire de la diversité des adaptations et déclinaisons du poil à travers les époques et les civilisations.

À la Bpi, niveau 3, 930.4 HIS

Le Sens du poil : anthropologie, mythologies et histoire de la chevelure et de la pilosité

Études réunies par Bertrand Lançon et Marie-Hélène Delavaud-Roux
L'Harmattan, 2011

C’est l’intitulé du colloque qui s’est tenu à Brest en 2007 et qui a réunit pendant plusieurs jours historiens, sociologues, ethnologues, psychologues et autres spécialistes autour de la question.

À la Bpi, niveau 2, 395 ANT

Poils et sang

Dirigé par Dimitri Karadimas
l'Herne, 2010

Réunit les contributions à la journée d’étude « Pilosité et sang : un imaginaire de la vitalité », organisée par le Laboratoire d’anthropologie sociale au Collège de France en juin 2007.
Le thème de la pilosité est abordé en comparaison avec les pratiques liées au sang, et à l’imaginaire autour de la notion de vitalité.

À la Bpi, niveau 2, 395 POI

Un ethnologue chez le coiffeur

Michel Messu
Fayard, 2013

Professeur de sociologie à l’Université de Nantes, Michel Messu travaille depuis de nombreuses années sur l’identité et l’image de soi. Il évoque ici ce qui nous amène à fréquenter les salons de coiffure. Et la réponse va bien au-delà de l’esthétique, du plaisir ou de l’aspect purement pratique d’une coupe de cheveux. D’anciens rituels et la forte symbolique du cheveu expliquent en grande partie la manière dont nous entretenons nos cheveux, l’apparence que nous leur donnons.

À la Bpi, niveau 2, 395 MES

Une histoire naturelle du poil

Claude Gudin
Ed. du Panama, 2007

Le poil est ici présenté sous tous ses aspects : digestif, nutritif, respiratoire, psychologique, mais aussi botanique, zoologique. De la vulgarisation scientifique au style léger, proposée avec humour par Claude Gudin, ingénieur et docteur en biologie végétale.

À la Bpi, niveau 2, 574 GUD