Dossier

Politique

Migrations environnementales

« Le changement climatique est un moteur de migration de plus en plus puissant », notent les experts de la Banque mondiale dans un rapport publié en 2021. Selon cette institution, 216 millions de personnes dans le monde pourraient être amenées à migrer d’ici 2050 à cause du réchauffement et de ses conséquences. Dès à présent, le nombre de migrants climatiques est estimé à 25 millions de personnes chaque année, faisant du climat, devant les guerres, la première cause de déplacement des populations.

Une tornade s'abat sur un paysage
Tornado Alley - Photo de Nikolas Noonan via Unsplash

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) a défini dès 1985 la notion de « réfugié climatique » pour désigner les personnes « forcées de quitter leur lieu de vie temporairement ou de façon permanente à cause d’une rupture environnementale (d’origine naturelle ou humaine) qui a mis en péril leur existence ou sérieusement affecté leurs conditions de vie ». Ils sont de plus en plus nombreux depuis le début du siècle, et leur nombre augmentera encore si rien n’est fait pour préserver l’environnement.

L’épuisement des sols, la montée des océans, la sécheresse ou la pollution, sont quelques unes des raisons qui poussent les populations à quitter leur lieu de résidence. À l’occasion de la rencontre « Déplacés environnementaux, migrations des pays du sud », en mai 2022 à la Bpi, Balises vous présente quelques exemples de ces migrations.

Publié le 10/05/2022 - CC BY-SA 4.0

Dans ce dossier

Image

Éthiopie - Photo de Daniele Levis Pelusi sur Unsplash

02/05/2022

Société

Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale...

Image

Place recouverte par les eaux à Venise
BORGHY52 sur Flickr - CC BY-NC-ND 2.0

09/05/2022

Société

À Venise, la montée du niveau de la mer entraîne une multiplication des inondations et un départ de nombreux habitants...

Image

Newtok, Alaska, 2010, par Travis, CC BY-NC 2.0, via Flickr

16/05/2022

Société

Entre 3 et 4 millions de personnes vivent sur les 15 millions de kilomètres carrés de pergélisol de l'hémisphère nord....

Image

Un village et maisons inondées
EU Civil Protection and Humanitarian Aid Le 3 novembre, l'ouragan de catégorie 4 ETA a frappé la côte nord-est du Nicaragua, avec des vents de 240 km/h. - Flickr - CC BY-ND

23/05/2022

Société

Avec le réchauffement climatique, les cyclones et ouragans, qui frappent les zones tropicales chaque fin d’année, vont s’intensifier. Ces phénomènes...