Brève

La dernière exposition du photographe Marc Riboud

Marc Riboud s’est éteint il y a quelques jours ; dans le même temps, s’ouvre à Perpignan au Festival “Visa pour l’image” une exposition de ses photographies réalisées en 1963 lors d’un reportage à Cuba. Retour sur sa dernière exposition. 

Photo-reporter pour l’agence Magnum, Marc Riboud s’était fait connaître pour ses photographies d’actualité prises dans le monde entier : la Chine bien sûr, où il immortalise le quotidien de ses habitants dès l’époque maoïste jusqu’aux années 2000, mais pas uniquement. Riboud était aussi le photographe des indépendances : Algérie, Vietnam, Afrique sub-saharienne…
La poésie des photographies du “Photographe de l’instant”, à l’image du cliché qui le rendit célèbre dans le monde : Le peintre de la Tour Eiffel (1955) représentant un ouvrier en équilibre sur la structure métallique, ou de la célèbre photographie La jeune fille à la fleur lors d’une manifestation devant le Pentagone en 1963, témoigne de son regard à la fois empli d’empathie et rêveur. 
L’exposition, présentée jusqu’au 11 septembre lors de la 28e édition du Festival Visa pour l’image, dévoile les clichés du reportage qu’il réalisa à Cuba en novembre 1963 avec Jean Daniel pour le journal L’Express.
Quatre ans après la révolution cubaine, Riboud et Daniel rencontrent Fidel Castro, dans un hôtel de La Havane. “Jean Daniel venait d’être reçu à Washington par John F. Kennedy, qui l’avait chargé de passer quelques messages à Castro. Le lendemain, au cours d’un déjeuner avec Castro, le téléphone sonne : «Kennedy a été assassiné !»
Tous les ingrédients sont là pour un scoop. Les photographies font le tour du monde, puis sont peu à peu oubliées”.
Cette exposition est aussi une rencontre avec le peuple cubain, rencontre avec ses habitants, capturés par l’œil de Riboud. Le témoignage saisissant d’une époque révolue.

Publié le 01/09/2016 - CC BY-SA 3.0 FR

Sélection de références

Algérie, Indépendance

Riboud, Marc ; Luste Boulbina, Seloua ; Alloula, Malek
le Bec en l'air ; Barzakh, 2009

Marc Riboud est envoyé pour la première fois en Algérie en 1960 pour couvrir la semaine des barricades érigées par les partisans du pays. Il y retourne ensuite régulièrement afin d’y saisir les moments décisifs de l’accession du peuple algérien à l’indépendance. Les textes permettent de comprendre la démarche photographique et parfois même les situent dans le contexte historique et politique.
À la Bpi, niveau 3, 770 RIBO

Marc Riboud : 50 ans de photographie; Exposition. Paris, Maison européenne de la photographie-. 2004

Cojean, Annick ; Riboud, Marc; Chaine, Catherine
Flammarion, 2004

La Maison européenne de la photographie a organisé en 2004 une exposition rétrospective autour des 50 ans de photographies de Marc Riboud: ce riche et dense ouvrage est le catalogue d’exposition.

À la Bpi, niveau 3, 770 RIBO

Marc Riboud

Bajac, Quentin
Centre Pompidou, 2013

Rédigé par Quentin Bajac – qui a dirigé le cabinet de la photographie du Musée national d’art moderne au centre Pompidou de 2007 à 2012, et actuellement Directeur du département de la photographie au Museum of modern Art de New York – cet ouvrage constitue un incontournable pour qui souhaite pénétrer l’univers de Marc Riboud.
À la Bpi, niveau 3, 770 RIBO

Quarante ans de photographie en Chine

Quarante ans de photographie en Chine

Riboud, Marc
Nathan, 1996

” La Chine dans sa continuité, pendant quarante ans, voilà ce que nous restitue cette succession frappante, déroutante, tantôt tendre et tantôt tragique de photographies d’un homme qui sait voir.” (Jean Daniel)
A la Bpi, niveau 3, 770 RIBO

Décès de Marc Riboud ( 1923 - 2016 ) - L'Œil de la photographie

Décès de Marc Riboud ( 1923 - 2016 ) - L'Œil de la photographie

“Marc Riboud est mort. Cela fait déjà longtemps qu’il s’était enfermé dans un monde qui n’était plus tout à fait le nôtre. Il était l’un des derniers monuments de Magnum et de l’âge d’or du photojournalisme.”
À Perpignan en ce moment lui est consacrée une exposition ; la voici.

Visa pour l'Image Perpignan 2016 - Marc Riboud

La "jeune fille à la fleur" de Marc Riboud : l'histoire d'une photo iconique

Le monde entier connaît cette scène. En 1967, lors d’une manifestation à Washington contre l’intervention américaine au Vietnam, une jeune manifestante s’approche de soldats équipés de fusils à baïonnette. Son arme à elle est une fleur – une arme inoffensive, qui va pourtant se voir charger d’une puissance planétaire grâce au cliché pris par Marc Riboud.

Visa pour l'Image Perpignan 2016 - Marc Riboud

Visa pour l'Image Perpignan 2016 - Marc Riboud

L’édition 2016 du Festival “Visa pour l’image”, du 27 août au 11 septembre, présente l’exposition de Marc Riboud

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet