Brève

Les Rencontres d’Arles 2016

Du 4 juillet au 25 septembre, les 47e Rencontres d’Arles investissent différents lieux de la ville (et 3 nouveaux lieux du “Grand Sud”, Avignon, Nîmes, Marseille) avec 39 expositions, 137 artistes et 3500 œuvres, sans compter Cosmo Arles, l’incontournable rendez-vous des amoureux du livre de photographie. Sous l’impulsion de son nouveau directeur Sam Stourdzé, cette édition promet cette année encore bien des surprises ! 

Cette nouvelle édition, en hommage à son co-fondateur Michel Tournier, se caractérise par son éclectisme et son ouverture, mêlant grands noms de la photographie et jeune création. Photographie de rue, théories conspirationnistes, western camargais, monstres, Nollywood… Tels sont les ingrédients du cocktail 2016 !
Retrouvez ci-dessous une sélection d’ouvrages autour de ces rencontres photographiques, librement consultables à la Bibliothèque publique d’information.

Publié le 19/07/2016 - CC BY-SA 3.0 FR

Sélection de références

Alinka Echeverria : Nicephora

Alinka Echeverria : Nicephora

Rencontres internationales de la photographie d'Arles
Editions Trocadéro, 2016

Ce catalogue reprend l’exposition consacrée à Alinka Echeverría, lauréate de la Résidence BMW 2015. L’artiste “développe un projet qui examine le medium photographique, de la reproduction de l’image à sa diffusion, en s’inspirant du personnage de Nicéphore Niépce et de son acte fondateur. S’intéressant à la représentation des femmes dans l’histoire des arts et de la photographie, elle tisse des liens historiques, techniques et philosophiques entre les collections du musée et la céramique. Elle utilise le vase comme symbole de la féminité, comme vecteur d’allégories mythologiques, et interroge la manière dont les différentes techniques de reproduction des images ont véhiculé le regard sur les femmes.”

À la Bpi, niveau 3, 77.49 ECH

Arles 2016 : catalogue

Collectif
Actes Sud, 2016

Arles 2016 est le catalogue des 47e Rencontres internationales de la photographie. Il offre une présentation de l’ensemble des expositions et le programme illustré des soirées et des événements de la semaine d’ouverture.

À la Bpi, niveau 3, 77.41 REN

Atlas mondial de la photographie de rue

Higgins, Jackie
Pyramyd, 2015

La photographie de rue est l’un des axes majeurs de l’édition 2016 des Rencontres d’Arles : Sid Grossman, Ethan Levitas, Garry Winogrand, Peter Mitchell, Eamonn Doyle, Christian Marclay sont quelques-uns des photographes exposés. Cet ouvrage retrace l’histoire de la photographie de rue dans le monde. Richement illustré et documenté, il reprend les thématiques américaines, en les ouvrant à d’autres continents.

À la Bpi, niveau 3, 77.49 HIG

Créatures fantastiques et monstres au cinéma : 100 ans de cauchemar

Landis, John
Flammarion, 2012

À l’occasion de l’exposition Monstres, faites-moi peur !, cet ouvrage propose un panorama des monstres au cinéma : photographies, explications techniques, et entretiens avec des réalisateurs emblématiques : Christopher Lee, Joe Dante, David Cronenberg, Sam Raimi, Guillermo del Toro, Ray Harryhausen, Rick Baker, John Carpenter…  Il est écrit par John Landis, réalisateur notamment du clip Thriller de Michael Jackson, c’est dire s’il connait son sujet !

À la Bpi, niveau 3, 791.15 LAN

Dans le ventre de "Hara-Kiri"

Baumann, Arnaud ; Lambours, Xavier
Éditions de La Martinière, 2015

Hara Kiri s’expose ! Le journal “bête et méchant” est connu pour avoir attaqué la société française à la grenade de l’humour, de la provocation et du détournement. Pourtant, si Hara Kiri a révélé trois générations de dessinateurs, on occulte trop souvent la place remarquable de la photographie dans son succès et sa postérité. Ce livre est l’occasion de “revivre” en photographies des moments souvent surréalistes.

À la Bpi, niveau 3, 07.11 BAU

Garry Winogrand : catalogue d'exposition

Rubinfien, Léo ; Greenough, Sarah, Kismaric ; Susan
Jeu de paume ; Flammarion, 2014

Une exposition consacrée à Garry Winogrand, via un dialogue avec les photographies de Ethan Levitas, se déroule à la Grande Halle. Redécouvrez le travail de cet artiste, représentant majeur de la photographie de rue, en feuilletant le catalogue de l’exposition réalisée en 2014 par le Jeu de Paume.

À la Bpi, niveau 3, 770 WINO

Malick Sidibé

Malick Sidibe
Actes Sud, 2013

Cette année, Africa pop propose un regard décalé, inattendu et drôle sur l’Afrique, à travers les travaux de Maud Sulter, l’épopée des Maravillas du Mali, ces étudiants partis à Cuba en pleine émergence du post-colonialisme, ou encore Nollywood (le “Bollywood” du Nigeria).
L’ouvrage retenu ici est lié à l’exposition “Swinging Africa”, il est consacré au grand portraitiste malien Malick Sidibé, décédé récemment, et bien connu comme “l’œil de Bamako”. Maintes fois primé sur le plan international, ses photographies racontent l’histoire d’une jeunesse des années 1960-70, festive et insouciante, souvent sur les pistes de danse.

À la Bpi, niveau 3, 770 SIDI

Street photography now

Howarth, Sophie ; McLaren, Stephen
Thames & Hudson, 2010

Cette année, Arles s’intéresse à la photographie de rue. En mettant à l’honneur une quarantaine de photographes de “rue” (David Gibson, Bruce Gilden, Joel Meyerovitz, Martin Parr…), cet ouvrage constitue une belle introduction à ce genre photographique.

À la Bpi, niveau 3, 77.49 HOW

Unreasonable behaviour, risques et périls

McCullin, Don
Delpire, 2007

La thématique “Après la guerre” expose le remarquable travail de Don McCulin, considéré comme l’un des plus grands photographes de guerre de la fin du 20e siècle. Cette autobiographie retrace vingt ans de sa vie comme photographe de guerre au Sunday Times. De 1960 à 1980, il suit tous les grands conflits : Chypre, Congo, Vietnam, Cambodge, Irlande du Nord, Biafra, Liban, Israël, Ouganda, Iran, Afghanistan, Salvador, et participe à l’éveil des consciences. John Le Carré dit de le lui : “partout où il va, il en fait un champ de bataille”.
L’exposition “Champs de bataille” de Yann Morvan, ou encore le traitement du 11/09/2001 via l’exposition “Nothing but Blue Skies” composent les autres volets de cette riche thématique.

À la Bpi, niveau 3, 770 MCCU

Western colors

Plossu, Bernard
Textuel, 2016

“Western colors”, c’est l’histoire des voyages du photographe dans le Grand Ouest américain. Bernard Plossu expose ses photos à Arles, Salle Henri Comte, dans le cadre d’une exposition consacrée au western. Qu’il soit américain ou camarguais (comme dans la seconde exposition à l’Eglise des Frères Prêcheurs, où l’on revit l’histoire des premiers films d’aventure inspirés par la conquête de l’Ouest américain et tournés en Camargue) le western se mange à toutes les sauces !

À la Bpi, niveau 3, 770 PLOS

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet