Image

Appartient au dossier : Les objets quotidiens de l’Ostalgie

L’Ostalgie 2/5 : La poupée Matriochka

Symboles de la famille et de la fertilité, les poupées russes ou Matriochka, sont des jouets en bois représentant une série de cinq à dix personnages féminins et masculins en tenues traditionnelles. Fabriquées de manière artisanale à la fin du 19e siècle, elles deviennent des produits industriels et des souvenirs touristiques.
Balises vous présente des objets produits pendant l’ère soviétique qui suscitent actuellement un regain d’intérêt auprès des collectionneurs et des musées.

Poupées russes à l'effigie de dirigeants russes
Poupées Matriochka, wineguide101 [CC0] via Pixabay

Cliquez en haut à droite pour agrandir l’image

Des origines japonaises

Durant la seconde moitié du 19e siècle, de grandes réformes industrielles et économiques sont menées par l’empereur Alexandre II. Il relance l’artisanat populaire et la production d’objets traditionnels. Le « style russe » fait alors son apparition dans les beaux-arts. Le mécène Savva Mamontov soutient les artistes émergents comme Konstantin Somov. Au sein de son cercle d’art d’Abramtsevo, il lance avec d’autres artistes l’idée de faire renaître d’anciens métiers artisanaux, comme celui de fabricant de jouets. Avec son frère Anatoly Mamontov, ils incitent les artisans de leur atelier-magasin à fabriquer des poupées qui ne répondent pas à des critères conventionnels. Des échantillons de jouets du monde entier sont amenés sur place pour développer la créativité des artisans. Une poupée de bois japonaise représentant Fukurokuju, une des sept divinités du bonheur, est la principale source d’inspiration de la Matriochka. À cette époque, l’art oriental et notamment l’art japonais, suscitent un intérêt croissant. L’exposition sur l’art japonais, organisée à Saint-Pétersbourg en 1895, contribue à l‘engouement pour cette mode du japonisme. En 1890, la première poupée Matriochka est sculptée par l’artiste Vassily Zvezdochkin et peinte par Sergueï Malioutine. Elle a la forme d’une femme contenant huit poupées qui alternent des personnages féminins et masculins avec des outils agricoles.

De la production traditionnelle à la production industrielle

Les Matriochkas sont considérées comme des œuvres d’art jusqu’au début des années trente. Elles sont décorées par des peintres artisans et des artistes avant-gardistes russes influencés par le style néo-russe. Pendant la période du Grand Tournant (1929-1933), la production industrielle débute et passe sous le contrôle de l’État. Dans les années 1990, c’est une source d’inspiration pour les toiles des peintres amateurs. Lors de la Perestroïka, les Matriochkas sont détournées et façonnées à l’effigie d’hommes politiques comme Joseph Staline, Vladimir Poutine ou Boris Eltsine. Des personnalités de la télévision sont également caricaturées. La Matriochka fait désormais partie des indétrônables souvenirs russes. Elles sont fabriquées en bois de tilleul ou de bouleau et sont déclinées dans toutes les tailles. La poupée la plus volumineuse compte actuellement quatre-vingt pièces.

Publié le 18/10/2021 - CC BY-NC-SA 4.0

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet