0   Commentaires
Buste de Rameau par Caffieri
Jean-Philippe Rameau, buste de Caffieri / Jean-Jacques Caffieri via Wikimedia Commons
Dossier

Jean-Philippe Rameau, un style français

Publié le 
2014 fut l’année qui célèbra les 250 ans de la mort de Rameau, décédé le 12 septembre 1764 à Paris.
Si la France a vu la naissance d’un certain nombre de noms prestigieux de la musique au cours des siècles – des troubadours Guillaume d’Aquitaine ou Bertrand de Born, aux médiévaux de la Halle, Dufay et Machaut, de la dynastie des Couperin aux immortels Charpentier et Lully, sans évoquer les 19 et 20e siècles, où l’on se perdrait à coup sûr dans une énumération vaine le 18e siècle baroque reste avare en personnalités illustres. Il y a bien André Campra, François Couperin, ou Clérambault, mais aucun n’a atteint, surtout dans le domaine lyrique, la renommée de Rameau. 
 
Notre "oreille" collective associe facilement opéra “baroque” à Haendel ou Vivaldi, Scarlatti ou Hasse, aux castrats mythiques Farinelli ou Carestini. Il reste peu de place dans tout cela pour le baroque français ou devrait-on dire le classicisme français. Il faut avouer aussi que les programmations et les productions académiques ne laissent guère de place à d’autres styles, et, peut-être que notre siècle se prête particulièrement bien à l’expressivité superlative du stile italien. Pourtant, dans cet espace et dans ce temps, Rameau est considéré par les spécialistes, musiciens et musicologues, comme un compositeur majeur du 18e siècle et de l’histoire de la musique en général. La raison en est simple : à l’image des plus grands, il est à l’origine d’une musique renouvelée et inventive, et incarne l’apogée d’un genre. Mais, cas plus original, il a la particularité d’avoir accompli en parallèle une oeuvre de théoricien d’une portée considérable. Ces réalisations, compositions et théories, ont fait sa renommée de son vivant même dans ces deux domaines, cas rarissime dans l’histoire de la musique occidentale. Elles ont assuré, malgrè l’éclipse du 19e siècle, la postérité d’un musicien qui a suscité bien des oppositions et polémiques mais à qui même ses plus farouches détracteurs reconnurent un génie instrumental indéniable.