Sélection

Musiques dans l’Espace

Souvent définie comme l’art du temps par excellence, la musique serait-elle devenue, au vingtième siècle, un art de l’espace ?
Quelle influence exerce l’espace cosmique sur les musiciens ?

En écho au cycle de rencontres et de conférences L’Espace : mise en œuvre(s), une sélection de documents (audio, biblio, web) sur le rapport entre musique et espace 

La musique était un art du temps, un discours au-delà du langage. Elle est (re)devenue pratique et plastique sonore. L’espace est sa dimension – et parfois son thème.

Trois éléments marquent cette évolution :

  • ​l’attention aux sons (musicaux ou non) affranchis dans une mesure plus ou moins grande des repères mélodiques, harmoniques et rythmiques – tout comme ailleurs la couleur s’est libérée du contour.
  • l’intensité des interactions avec les arts visuels et plastiques a pris le pas sur le caractère privilégié des relations entre musique et littérature, typiques des dix-huitième et dix-neuvième siècles.​
  • l’invention des techniques d’enregistrement, de reproduction et de mixage, qui ont permis aux musiciens et aux auditeurs de détacher la musique et les sons de leur origine spatio-temporelle, et de les  “jouer” dans des espaces simultanément de plus en plus confinés (jusqu’aux écouteurs) et de plus en plus vastes, grâce à l’amplification.

Parallèlement à cette conquête du son, l’inspiration d’un grand nombre de musiciens – classiques, jazz ou rock – témoigne d’une fascination de plus en plus grande pour le cosmique.

Au risque du sublime comme de la pompe, occasionnellement non sans humour, l’Espace y devient, plus qu’un donné physique, une source d’inspiration.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Sound Space Timeline 1877-2014, représentation graphique
Yvan Étienne, Brice Jeannin & Matthieu Saladin, Sound Space Timeline 1877-2014, Tacet n°3 : From Sound Space, 2014. Design : Nicolas Bardey

Publié le 30/04/2013 - CC BY-SA 4.0

Sélection de références

Circuit musiques contemporaines

Circuit, musiques contemporaines : Musiques In Situ

Bastien Gallet, R. Murray Schaffer, Guy Lelong, Sophie Stevance...
Presses de l'Université de Montréal,

À la Bpi, niveau 3, 78(0) CIR

De l'espace sonore = From Sound Space

Tacet
Editions météo, 2013

  • Propagation et perception (Alvin Lucier, Kirsi Peltomäki, Michael Asher) ,
  • Spatialités politiques du son (Seth Cluett, Jeffrey Mansfield) ,
  • Art sonore et espace public (Michael Gallagher, Maria Andueza Olmedo) ,
  • De l’écoute de l’espace à l’espace de l’écoute (Arthur Stidfole, Eric La Casa & Jean-Luc Guionnet, Christina Kubisch) ,
  • Documents (Maryanne Amacher, Paul Panhuysen, Yvan Etienne, Brice Jeanin, Matthieu Saladin)

À la Bpi, niveau 3, 780.61 TAC

Espaces sonores : actes de recherches

Anne Sedes
Ed. Musicales transatlantiques, 2003

Actes des journées d’études organisées les 11, 12 et 13 avril 2002 au cours des “séances d’écoute” du Métafort d’Aubervilliers, et de l’expérience du “Pavillon sonore” présenté en septembre 2002 à la Cité des sciences et de l’industrie. Propose diverses approches d’artistes et de chercheurs sur l’espace sonore (musique électronique, poétique musicale, installations interactives…) et présente des recherches logicielles en cours concernant la projection visuelle du sonore.

À la Bpi, niveau 3, 780.61 ESP

Espaces

Ircam
Ircam-Centre Georges Pompidou, 1994

À la Bpi, niveau 3, 78(0) IRC

(L')harmonie des sphères

L'harmonie des sphères

Proust, Dominique
Dervy-Livres, 1990

À la Bpi, niveau 3, 780 PRO

Ocean of sound : ambient music, mondes imaginaires et voix de l'éther

Toop, David
Eclat ; Kargo, 2000

Panorama des musiques dites d'”ambiance” du XXe siècle, sous la forme d’un essai littéraire. Des musiques pygmées d’Amazonie aux sonorités virtuelles du Web, de Debussy et l’exposition universelle de 1900 à Brian Eno, Gavin Bryars, Sun Ra, Don Cherry ou Albert Ayler, David Toop compose une histoire sonique de cet univers qui nous entoure.

À la Bpi, niveau 3, 780.61 TOO

ilôt "témoins" de la base Archipel

Archipel : ilôt "Espace"

L’espace a été un moteur puissant du désir d’apprendre où nous sommes pour mieux comprendre qui nous sommes.
C’est ce relationnel spatial, complexe, que des musiciens explorent en tissant des liens organologiques entre leurs pratiques musicales et les résonances de lieux spécifiques, ouverts, accueillant dans leurs musiques l’empreinte sonore de paysages naturels ou urbains, non pas comme simples incidences bruitistes et acoustiques, mais comme musicienne à part entière.

À écouter : Rolf Julius, Ingar Zach, John Butcher…

L'Espace : mise en oeuvre(s)

L'Espace : mise en oeuvre(s)

L’Espace est une aventure qui depuis le 20ème siècle a modifié notre regard sur le monde. Ce cycle de trois rencontres organisé en partenariat avec l’Observatoire de l’Espace, la fabrique culturelle du CNES (L’agence spatiale française), permet au public de saisir les processus d’appropriation des connaissances, des techniques ou de leur histoire qui sont à l’oeuvre lorsque des artistes se plongent dans l’univers spatial.
Une matière contemporaine pour la création (avec notamment des exemples de prises de son dans un laboratoire spatial par Éric Cordier, musicien électroacoustique.)
Un milieu à expérimenter
Une source d’archives.

Sylvie Astric, en partenariat avec le CNES Observatoire de l’espace et la revue Mouvement

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet