Brève

Qui est donc Sirine ?

Les livres en russe (1920-1940) de Nabokov parurent sous le pseudonyme de Sirine.

Dans Partis pris, l’écrivain s’explique sur ce choix destiné à le démarquer de son père, Vladimir Dmitrievitch Nabokov, éminent criminologue russe, homme politique libéral et un des fondateurs et des dirigeants du Parti constitutionnel démocrate russe.
« Dans le langage moderne, le terme de Sirine est l’un des noms populaires que l’on donne en Russie au hibou des neiges, terreur des rongeurs de la toundra, mais également à l’élégant duc ; en outre dans la mythologie russe ancienne ce terme désigne un oiseau multicolore, avec un buste et un visage de femme, sans doute le même que la « sirène » des grecs, transporteuse d’âmes et tentatrice des matelots. »

Publié le 29/05/2013

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet