Image

Vinyles récréatifs #1 : Boney M., Daddy Cool
Couverture artisanale du 7’’ "Daddy Cool" de Boney M.

Des gommettes de couleurs placées minutieusement pour égayer la couverture d’un disque de Tino Rossi, une fine moustache dessinée sous le nez de Dalida, une déclaration d’amour laissée sur un simple d’Otis Redding… Patrice Caillet fouille les bacs des disquaires d’occasion depuis le milieu des années 1990 à la recherche de pochettes modifiées ou refaites par leurs anciens propriétaires. Evoquant tour à tour les ready-made, les détournements pratiqués par l’Internationale Situationniste et l’outsider art, les pochettes sélectionnées ici sont avant tout intrigantes.

Couverture « Daddy Cool » de Boney M., dessinée à la main par un enfant.
Couverture artisanale du 7’’ « Daddy Cool » de Boney M.

Pourquoi cette pochette est-elle maquillée ? Parce qu’il n’était pas rare durant les années 1970 que les apprentis DJ perdent les couvertures de leurs disques lors des boums.

Vous pouvez retrouver la collection insolite de Patrice Caillet dans deux de ses ouvrages, Discographisme re-créatif (éditions Bricolage, 2004) et Discographisme récréatif (éditions Bricolage / En Marge, 2009), librement accessible sur son site internet.

Publié le 03/08/2016 - CC BY-SA 3.0 FR

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet