Chronologie

Appartient au dossier : Entre les lignes : décrypter la presse papier et numérique

2000 ans de “fake news”

Depuis l’automne 2016 et la campagne électorale américaine, le terme “fake news” est partout. Mais si l’expression est récente, le concept ne l’est pas.

Contenu trompeur, manipulé ou fabriqué, faux contexte, liens erronés : quel que soit le nom qu’on leur donne, les fake news ont marqué l’histoire à de multiples reprises. En 1921, dans Réflexions d’un historien sur les fausses nouvelles de la guerre, Marc Bloch déclarait même :

“Les fausses nouvelles, dans toute la multiplicité de leurs formes – simples racontars, impostures, légendes – ont rempli la vie de l’humanité.”

Pour prendre un peu de recul, retour sur 2000 ans de fake news

Publié le 05/07/2018 - CC BY-SA 3.0 FR

Sélection de références

Petit Traité de propagande à l'usage de ceux qui la subissent

Étienne Augé
De Boeck, 2007

L’auteur tente de cerner la définition de la propagande, les acteurs et les techniques. Il propose des études de cas, historiques et contemporains, permettant aux étudiants en sciences humaines comme au citoyen vigilant de mieux repérer la propagande dans le flot de communication.

À la Bpi, niveau 2, 301.1 AUG

Petite Histoire de la désinformation

Vladimir Volkoff
Éditions du Rocher, 1999

Petite Histoire de la désinformation expose, de l’Antiquité à nos jours, des opérations de désinformation, et raconte des anecdotes qui, du cheval de Troie aux villages Potemkine ou à la guerre en Bosnie, permettent de se faire une idée des méthodes utilisées par les désinformateurs.
Véritable manuel à l’usage des professionnels comme des profanes, ce livre permettra à chacun d’avoir un nouveau regard sur l’information, quelle que soit sa source, et de se prémunir contre une arme dont les victimes se comptent par millions.

Réflexions d'un historien sur les fausses nouvelles de la guerre

Marc Bloch
Allia, 2012

Ce bref essai, rédigé en 1921, est une étude sur la façon dont naissent et se propagent les fausses nouvelles et rumeurs en temps de guerre, la façon aussi dont elles sont sciemment fabriquées et exploitées. Une leçon de méthodologie historique toujours d’actualité.

À la Bpi, niveau 3, 93.0 BLO

L'histoire vraie des fausses nouvelles

L'Histoire vraie des fausses nouvelles

Ce fut un grand moment – un moment mémorable en tout cas – dans l’histoire de la communication gouvernementale. Quelques jours après l’intronisation du président américain Donald Trump, sa conseillère Kellyanne Conway, contredite par la presse à propos du décompte de la foule présente à Washington ce jour là, qu’elle gonflait démesurément, expliqua froidement que ce chiffre était impossible à établir et parla, selon une formule immortelle, de “faits alternatifs”.
Dans son émission Concordance des temps sur France Culture, Jean-Noël Jeanneney revient sur l’histoire de la désinformation avec le directeur des bibliothèque de Harvard, Robert Darnton.

Vu du Moyen Âge : Philippe le Bel, un amateur de fake news

Vu du Moyen Âge : Philippe le Bel, un amateur de fake news

L’information sérieuse a toujours plus ou moins cohabité avec des canulars. Catherine Kikuchi rappelle que déjà au XIIIe siècle, Philippe le Bel était passé maître dans la manipulation d’informations à des fins politiques.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet